Familles FEYDEAU (Marche, Paris) - VILLIERS (de) (Paris) - ALEXANDRE (Paris) - BAILLY, BAILLIF, BALIFRE (Paris, Mainvilliers Loiret) - BAILLY (de) (Paris) - LOMBARD, LOMBART (Paris) - MARLE (de) (Paris) - VIVIEN de Saint-Marc et de la Grange-Batelière (Paris) - ROBINEAU (Paris) - FOURNIER (Paris) - SANGUIN (Paris) - DU PRÉ de COSSIGNY et de PACY (Paris) - GUIMARHO (Morbihan)

Des corrections ou compléments ? mel lemarois - Vous êtes libre de piocher dans ces travaux. En échange je vous demande de citer vos sources et dans la mesure du possible de partager également vos travaux.

La page d'origine est https://www.lemarois.com/jlm/data/b21feydeau.html

Sommaire:



FEYDEAU (Marche, Paris)

source: Epitaphier du Vieux Paris - Michel Popoff, Prosographie des gens du Parlement de Paris, 1996 (voir édition 2003) - Emile Campardon et Alexandre Tuetey, Inventaire des registres des insinuations du châtelet de Paris, règnes de François Ier et de Henri II (1539-1559), 1906 – Robert Descimon, Qui étaient les seize, in Paris Ile de France 1983 (sur la ligue, Salvancy) – Histoire des Feydeau, 1995 - Martine Duranton-Bennini, these sur les conseillers à la cour des aides en cour s de publication (art Machault) – La Chesnaye des Bois

voir: tution Feydeau/Bailly 4.2.1619

Remarque dans certaines généalogies on trouve: Guillaume FEYDEAU x pc 6.5.1537 pc Borreau et Martin notaire au châtelet Renée de VILLIERS fille de Nicolas de VILLIERS home d'arme de la compagnie de M. de la Trémoille et Suanne de VARADES. ou bien x1. cette Renée de Villiers et x2. la fille de Madeleine Alexandre.

Etude sur la famille de FEYDEAU in Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais, 1913 Juillet-Aout-Sept:
http://lemarois.free.fr/actes/b21feydeaunotice.pdf
(merci à Eric Boyron pour les photos).

Actes originaux (analyse & retranscription bienvenue):
- émancipation enfants Pierre FEYDEAU 9.5.1653 Y3931B [F1507]
- avis de parents sur enfants Pierre FEYDEAU 22.2.1666 Y3957A [C8486]
- acte concernant la succession de Guillaume FEYDEAU et Renée de VILLIERS XVI-12 14.9.1594 [A1632]
- acte concernant Pierre FEYDEAU et sa mère Esther BAILLIF pc XCI-190 [F7361]
- acte concernant Claude FEYDEAU conseiller du roy et correcteur en la chambre des comptes et Louise VIVEN sa femme avec Guillaume du PUY .. et Marie VIVIEN sa femme LIX-81 28.8.1624 [F7878]
- rachapt Ester BAILLIF pc 13.5.1623 VIII-613 [H1035]

Armes Ballif: d'azur au chevron de gueules chargé d'une trainée de trèfles d'or acc de trois épis de blé d'or

I. Jacques FEYDEAU avocat à Cahors d'où
1. Guillaume qui suit II.
2. Joseph FEYDEAU receveur des tailles en l'élection de Soissons
II. Guillaume FEYDEAU +15.4.1577 St-Merry procureur en parlement ca 1547. Il achête une maison rue du Temple pc VI-6 28.1.1542 (non consulté, source fichiers AN), il aurait fait une donation à son frère Jean pc Maldent 7.10.1536 x insinué le 26.6.1541 (insinuation Y 88 fol 24v) Renée de VILLIERS +21.10.1590 Saint-Nicolas des Champs, inhumée à St Merry (iad XVI-12 6.9.1594(?) et 14.9.1594 [A1632] ) fille de Jean de VILLIERS procureur au parlement de Paris x Madeleine ALEXANDRE d'où
1. Antoine qui suit III
2. Guillaume FEYDEAU receveur du taillon en l'election de Soissons 1594
3. Charles FEYDEAU chantre et chanoyne en l'eglise cathédrale de Saint-Malo de Bretagne
4. Claude FEYDEAU sieur d'Herouville
5. Marthe FEYDEAU x 31.1.1579 pc XXI-35 f°105 (source notes Descimon) Jehan SALVANCY +1598 (iad MC LXVIII-rep 1 5.5.1598 "non conservé") receveur des tailles de l'Election de Paris, receveur ordinaire du Domaine et voyer de Paris dt rue Ste Croix de la Bretonnerie paroisse St Merry, quartier du Temple, ligueur extrémiste, lieutenant sous la ligue. Il est envoyé avec les autres chefs ligueurs rive gauche... à leur retour, Rémy capitaine le somme de reconnaître le roi: " A céte parole Salvancy son Lieutenant luy présenta la Pertuisane pour le tuer et fut suyvy des siens qui se vouloient mutiner, mais ils furent saisis".... Il est finalement resserré en sa maison comme Goudart, puis exilé de Paris. Il fut permis de rentrer à Paris en 1594. Il est écroué le 9 juin puis le 10 octobre 1592 pour dette fils de Jehan marchand mercier grossier et Marie PERATON
III. Antoine FEYDEAU +7.6.1615 St Merry chevalier sgr de Vaugien conseiller au parlement de Paris le 3 septembre 1572, reçu le 3 février 1573 en la troisième chambre des enquetes, il monta à la Grand'Chambre le 4 janvier 1601 .. Le 18 avril 1594 il renonce à la succession de sa mère Renée de Villiers. dt rue Simon Lefranc 1594 x1. Claude METIVIER x2. Esther BALLIF / BAILLY +17.10.1638 St Merry. Elle demeure rue Simon-Le-Franc, dans une grande maison et jardin. Le 18 avril 1615, ses beaux-frères lui vendent deux douzièmes de la maison de la rue Simon-le-Franc, en laquelle leur père est décédé et où demeure Esther Ballif. Elle était tutrice de Pierre FEYDEAU son fils le 4 février 1619 (source Epitaphier - AN S 918). Elle fait un rachat pc 13.5.1623 VIII-613 [H1035] d'où
du premier lit
1. Antoine FEYDEAU controleur provincial des guerres, qui s'est fait ecclésiastique après la mort de sa femme x 24.2.1609 Magdeleine de BORDEAUX fille de Guillaume de BORDEAUX et de N. COMPANS d'où
a. Antoine FEYDEAU seigneur d'Erouville +1694 x N. PASSART, sans postérité
b. Denis FEYDEAU tué au siège de Montmédi sans alliance
c. Robert FEYDEAU seigneur d'Erouville chanoine de l'église de Chartres
d. Catherine-Geneviève FEYDEAU x1. Claude CHARRIERES x2. Antoine DOLÉ / DAULLÉ controleur en la chambre des comptes d'où du premier lit un fils maitre des comptes et une fille mariée à N. de TURPIN-CRISSÉ
2. Claude FEYDEAU sieur d'Herouville (iad Le Semelier LIX 12.4.1663) reçu correcteur en la chambre des comptes de Paris 1623 x pc Bourgeois 16.1.1620 Louise VIVIEN (iad 29.1.1672 [R22821]) fille de Louis VIVIEN seigneur de St-Marc
3. Anne FEYDEAU x Etienne ROUJAULT / ROUJAU secrétaire du Roy, mort en 1630 (elle fut sa deuxième femme) d'où
a. Marguerite ROUJEAULT x Hypolitte ROUSSEAU conseiller du roi correcteur en la chambre des comptes 1672
du second lit
4. Pierre qui suit III.
5. Jacob FEYDEAU chanoine de Notre Dame de Paris
6. Louis FEYDEAU +10.6.1673 conseiller au parlement de Bretagne, reçu conseiller clerc au parlement de Paris le 12 juillet 1641 en la première Chambre des Enquestes, office de nouvelle création. Il monta à la Grand'-Chambre le premier juillet 1670 et mourut le 10 juin 1673
7. Françoise FEYDEAU x Charles RENOUARD sieur d'Orcy controleur général de l'extraordinaire des guerres d'où
a. N RENOUARD x François MIRON conseiller du roi en ses conseils président en ses enquetes de la cour de Parlement
8. Marguerite FEYDEAU +1664 x pc 27.9.1618 LI-54 27.9.1618 (dot 32000livres) Louis MACHAULT +mars 1667 conseiller en la cour des aides 1616-1631 puis maitre des requetes, président du Grand Conseil 1638, dt rue Courteauvillain paroisse Saint-Nicolas des Champs 1618, rue Beaubourg paroisse St Nicolas des Champs 1631, 1642 d'où un fils qui épouse pc LXXIII-367 29.10.1642
9. Catherine FEYDEAU x François FREZON correcteur en la chambre des comptes de Paris
IV. Pierre FEYDEAU +(émancipation de ses enfants 9.5.1653 Y3931B [F1507], avis de parents 22.2.1666 Y3957A [C8486]) sieur de Vaugien conseiller du roy trésoirer général des gabelles de France en la généralité de Paris 1622 recu secrétaire du roy le 16 février 1629, revendit cet office au mois de may 1649 x 29.4.1625 pc Jean Pourcel et Jean Demas notaires Catherine VIVIEN +13.10.1657 Vaugien, à St-Rémy-les-Chevreuse (78) (iad 10.12.1657 XVI-459 [R21599])d'où
1. Denis FEYDEAU sgr de Vaugien conseiller du roy et correcteur en sa chambre des comptes à Paris
2. Victor FEYDEAU chanoine de l'église Notre-Dame de Paris 1657, 1672
3. Elisabeth FEYDEAU x pc 29.1.1643 (AN Y183 f°25 et Y199 f°354) Benjamin LE TENNEUR +av1672 conseiller du roi en ses conseils d'états et privé, secrétaire de sa majesté, maison et couronne de France et des finances et ancien secrétaire du conseil privé 1643, dt rue Thibault aux Dés paroisse St-Germain l'Auxerrois 1643, président en la cour des monnaies 1657
4. Catherine FEYDEAU x pc 26.4.1646 (AN Y185 f°113) Charles du MERLE chevalier seigneur du Blancbuisson et du Plessis lieutenant de la compagnie du maréchal d'Estrées 1646, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi 1657. Il est dit baron du Plessis d'Orbecq à son contrat de mariage
5. Pierre FEYDEAU écuyer sieur de Pierrrevive capitaine d'une compagnie d'infanterie au régiment de la Fère
6. Jean FEYDEAU sieur de Malmousin mineur 1657, ca1672 dt à Paris au cloitre Notre-Dame 1672
7. Charles FEYDEAU sieur de Saint-Remy mineur en 1657 et 1666, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem 1672


Acte non exploité:
- 3 actes concernant Pierre FEYDEAU et sa mère Esther BAILLIF pc XCI-190 [F7361] (f°143, f°278, f°281)

Il y a de nombreux actes d'un Pierre et Denis FEYDEAU dans l'étude LI (Richer) cf repertoire 3 vers 1627. Il y a aussi des actes d'Ester Baillif (desistement pc 18.1.1827 LI)
LI-181 et 182: procuration Jacob BAILLIF clerc du diocèse de Paris à Louis FEYDEAU clerc du diocèse de Paris LI-181 3.4.1636 [G2807], subrogation Louis de MACHAULT à Louis FEYDEAU [G2808], echange Denis FEYDEAU Jean SOUPLET 24.4.1636 LI-181, transport Denis FEYDEAU à Charels CHESNELONG 5.5.1636, eschange Denis FEYDEAU et Jacques SAUVAN 9.5.1636, transport Pierre FEYDEAU à Françoise DAMPIERE 26.11.1636, quittance et depost Denis FEYDEAU à Anthoine ANTHEAUME 1.12.1636 et contrelettre

Nombreux actes Feydeau pc Belin: ex Jacob FEYDEAU chanoine de l'eglise de Paris dt au cloistre d'icelle pc 13.2.1645 LVII-61 pour un bail


divers:
- iad de la femme de Guillaume FEYDEAU trésorier provincial des guerres 29.11.1616 XXI-191
- iad Guillaume FEYDEAU 11.7.1617 REP1 XXI Demas
- iad Pierre FEYDEAU avocat en parlement CXXII-1624 28.10.1632 f°9
- acte concernant Claude FEYDEAU conseiller du roy et correcteur en la chambre des comptes et Louise VIVEN sa femme avec Guillaume du PUY .. et Marie VIVIEN sa femme LIX-81 28.8.1624 [F7878]
- cdm Henry FEYDEAU conseiller au parlement fils de Denis FEYDEAU sgr de Brou avec Marie ROUILLE fille de Jacques ROUILLE et Marguerite de BAIGNEAULX XVI-336 10.2.1631 [R7822]

VILLIERS (de) (Paris)

source: Epitaphier du Vieux Paris - Emile Campardon et Alexandre Tuetey, Inventaire des registres des insinuations du châtelet de Paris, règnes de François Ier et de Henri II (1539-1559), 1906 - Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982 - Florence Greffe & Valérie Brousselle, inventaires apres décès 1547-1560), 1997 – Arno1551 (partiel, uniquement avocat & procureur)
Voir: Ernest COYECQUE, recueil d'actes notariés relatifs à l'histoire de Paris, 1885

Armes Villiers: de gueules semé d'étoiles d'or, au lion passant d'argent alias « Fascé d'argent et d'azur »

armes Villiers sur le tableau malte Feydeau: d'argent à 3 picques de sables mise en pal la pointe en bas

Actes originaux (analyse bienvenue):
- iad Marguerite FAUEZIN(?) épouse de Jehan de VILLIERS procureur en la cour de parlement pc XVL-161 16.9.1591 [G2314]

Armes Villiers/Alexandre : de gueules semé de chausse-trappes d'or au lion d'argent [idem que les arbres de Jean-Marie-Mathias-Philippe-Auguste de Villiers de l'Isle-Adam écrivain °1848
Armes Alexandre: d'hermine à l'aigle de gueules

I. Jean de VILLIERS procureur au parlement de Paris x Madeleine ALEXANDRE (partage 21.8.1576) , ils avaient une ferme à Bailly (Champs sur Marne) dont ils font donation pour moitié à leur fille, soeur de Pierre ALEXANDRE grenetier au grenier à sel de Paris d'où
1. Renée +21.10.1590 Saint-Nicolas des Champs, inhumée à St Merry x pc 26.6.1541 insinuation Y 88 f°24v° (dot de 300 livres) Guillaume FEYEAU +15.4.1577 St-Merry procureur en parlement
2. Guillaume de VILLIERS avocat au parlement présent au mariage de Marthe Feydeau 1579

ou bien (probablement faux – voir le notaire):
I. Nicolas de VILLIERS écuyer x Suzanne de VARADE
1. Renée de VILLIERS x pc 6 mai 1537 devant Borreau et Martin notaire au châtelet Nicolas FEYDEAU

1420 – Guillaume de VILLIERS +1440 vicaire de Saint-Germain le 5 mai 1399 et chanoine de Paris le 14 mars 1420.
1436 – Guillaume de VILLIERS conseiller au parlement de Paris 1436
1515 – Guillaume de VILLIERS conseiller au parlement de Paris x Catherine FOULON +1515 [armes: de sable semé d'étoiles d'or, au lion passant d'argent sur le tout, armé et lampassé de gueules] (épitaphe en latin, Epitaphier du Vieux Paris, St Merry t IX notice 4069 non lue] d'où
1. Geneviève qui écrivit sur la tombe de son père « Mon père tes vertus ressemblent à un brandon / Quy s'éclaire soy mesme aussy ne fais-je don / Des vers à ta mémoire que pour en faire montre / Ains suiveray le chemin que leur esclat me montre ».
1540 – Jeanne de VILLIERS x Jean du PARC (iad XIX 269 21.4.1540 non consulté) marchand de sablon dt rue Sans-Chef ayant issue rue St-Antoine [source Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982]
1543 – Louise de VILLIERS (iad XIX 269 28.11.1543 non consulté) veuve de Jacques d'O sgr de Franconville au bois, dt en son hôtel, près Sainte-Catherine-du-Val-des-Ecoliers d'où Charles d'O sgr de Franconville-au-Bois et de Baillet en France [source Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982]
1543 – Pierre de VILLIERS md bgs de Paris fait une donation à Charles de VILLIERS son fils, écolier, étudiant en l'Université de Paris de maison et de terres à « Giromesnil » (pc 5.12.1543, insinuation)
1544 – Jean de VILLIERS marchand et bourgeois de Paris dt rue des Juifs, à l'enseigne du Plat d'Etain x Catherine DUPRé (iad juin 1544 XIX.269, non consulté) (elle x1. N. LOISEL d'où Marie x Pierre SYONNERE d'où Jean et Catherine) [source Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982]
1544 – Sébastien de VILLIERS x Jeanne de RAILLY d'où Edmée x traité de mariage et fiansaille Mathurin BACHELIER avocat en Parlement à Paris, sgr en partie de Serbonnes. Ils donnent pc 18 juin et 15.10.1544 (insinuations) une maison appelée « Champrond, à Haulte-Rive » paroisse de Serbonnes, près Sergines, de terres attenantes au Jarin de cette maison près du château de Haute-Rive, d'un jardin à arbres et garenne, ainsi que de terres et près au terroirs de Serbonnes et Michery.
1546 – Jeanne de VILLIERS +av1546 x Nicolas POULLET +av1546 d'où Jacquette x Jean CHAMPY éc sgr d'Aulnay-aux-Planches et du Fresne d'où Olivier CHAMPY écolier étudiant en l'Université de Paris, a qui ses parents font donation pc 26.7.1546 (insinuations) de portion de terres, près, bois au terroir de Frécul, paroisse d'Anglure, bailliage de Sézanne, à eux échus par le déces de leurs beau-parents/parents.
1546 – Jacques de VILLIERS, le jeune praticien à Charly-sur-Marne. Il reçoit une donation pc 15.5.1546 (insinuation) de Adrienne SUCCET veuve de Guillaume LE GRAIN, dt à Montregny passe de Charly-sur-Marne, de ses droits du chef de Mangin SUCCET son père, sur des maisons, teres, bois taillis et prés à Montregny, Charly-sur-Marne, Porteron, Crouttes et aux environs « afin que ledict de Villiers, le jeune, ayt mieulx et moiens de entretenir son estat et trouver son bien par mairage, en temps que mestier et besoing seroit »
1547 – Ferrant de VILLIERS +av1547 x Nicole de LA RAVOYRE (x1. Etienne de BULLERIER) d'où des enfants dont le tuteur fut Pierre de BIENCOURT éc sgr du Bouchet et de Fleury pres Meudon. Nicole acqui des terres et près à Jouy en Josas et d'une vigne à Châtillon (donation faite 29.6.1547 insinuations).
1548 – Pierre de VILLIERS compagnon foulon de draps dt à Paris rue Montorgueil x Barbe NICOLAS ( x1. N. GUILLAUME d'où Pierre écuyer, étudiant en l'Université de Paris a qui ils donnent pc 13.4.1548 (insinuation) une créance de 17 écus d'or soleil sur Jean Hazart md carrier à Précy sur Oise près Saint-Leu-d'Esserent.
1547 – Michel de VILLIERS (iad 7.3.1547 CXXII-125 non consulté) maitre sellier-lormier bourgeois de Paris dt rue de la Harpe devant l'hôtellerie de l'Arbalète x Claire JAUBERT d'où Anne [source Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982]
1550 – Jean de VILLIERS (iad LXXXVI-92 2.7.1550) serviteur de Jean de Dampmartin md drapier bourgeois de Paris. Il eut pour executeur testamentaire Jean et Jacques DUBOYS d'où
1. Jeanne veuve de Florent RENIARD foulon de draps à Crépy en Valois
2. Françoise x Hubert COULON foulon de draps à Crépy
3. Catherine x Antoine ROSE tourneur de bois blanc à Crépy
[source: Florence Greffe & Valérie Brousselle, inventaires apres décès 1547-1560), 1997]
1551 – Nicolas de VILLIERS avocat au parlement, bail pour maison et jardin rue SainteAvoye 16.7.1551 LXVIII-12 aupres de Cécile COURTIN épouse de Robert de BEAUVAIS maitre desc omptes de la reine (arno 1551)
1551 – Jean de VILLIERS procureur au parlement dt à Paris procureur de Philippe de SARREBRUCHE vicomtesse de Lonpnois 16.3.1551 XIX-99, procureur de Louise POUSSART dame d'Aigreville XIX-100 3.6.1551 (arno 1551), Jean de VILLIERS procureur au parlement caution de Jean JOUSLAIN étudiant à Paris XIX-100 4.4.1551 XIX-100 pour Jean TRESFEUILLE procureur fiscal de la seigneurie, Auneau, 28
1551 – Mahieu de VILLIERS avocat au parlement, Paris constitution de rente seigneurie Flaiz, Germigny 77 LXXXVI-28 15.6.1551 avec Louis FRETL éc sgr de Flaiz, Germigny et Misy sur Yonne (arno 1551)
1551 – Guillaume de VILLIERS étudiant en l'Université de Paris neveu de Jacqueline PAULMART femme de Louis BARATON chevalier sgr de Rivarennes et de Mont-Gaugé. Jacqueline lui fait une donation d'une rente de 500 livres tournois pc 24.4.1551 (insinuation) « pour luy aiyder à l'entretenir aux escolles et estudes »
1551 – Anne de VILLIERS x N de LA BROYE d'où Catherine dame de Carnoy et de Fontaine les Cappy, veuve de François de MONCEAUX chevalier sgr de Villacoublay, dt à Paris. Elle fait une donation pc 7.6.1551 (insinuations) à Marie de LA BROYEdt à Blainville près de Rouen sa cousine d'une maison avec jardin à Saint-Germain des Prés-lez-Paris ru de Paradie, autrement dite « la rue du Jaindre » et d'une rente. « à la charge que ladicte Marie de La Broye, donataire, sera tenue loger audict hostel dessus déclaré damoiselle Anne de VILLIER sa mère [mère de la donataire ou de la donatrice ?) et « luy ayder en toutes ses neccessitez, la vye durant de ladicte damoiselle, sa mère ».
1553 – Nicolas de VILLIERS marchand orfèvre, bourgeois de Paris x Catherine GOLLARD d'où Jeanne de VILLIERS à qui ils font une donation pc 4.2.1553 (insinuation) d'une maison à Fleury près Meudon, avec jardin clos de murs, de la contenance de 4 arpents, sur une ruelle allant de Fleury à Meudon et aboutissant par derrière au ruisseau du moulin d'Ertelon.
1556 – Gilles de VILLIERS (iad CXXII-1148 14.1.1556 non consulté) marchand armurier, bourgeois de Paris dt rue de la Heaumerie, à l'enseigne du Lion d'or x Agnès de BONNEUL, tutrice de leurs enfants mineurs, en présence de Jean DUPARC marchand armurier bourgeois de Paris subrogé tuteur. [source: Florence Greffe & Valérie Brousselle, inventaires apres décès 1547-1560), 1997]
1557 – Claude de VILLIERS +av1557 x Guillaume CHAPPEAU +1557 (iad CXVII-13 4.11.1557 non consulté) maitre maçon à Paris dt rue des Ecouffes à l'enseigne des Images saint-Gervais saint Prottais d'où Claude x Jean PEREAUCIEULX huissier de salle de la reine exécuteur testamentaire. Guillaume CHAPPEAU x2. Marie CANU [source: Florence Greffe & Valérie Brousselle, inventaires apres décès 1547-1560), 1997]
1557 – Jean de VILLIERS maitre bimbelotier à Paris dt rue Coquillière près la croix Neuve x Denise THOUROUDE (iad CXXII-1287 21.7.1557 non consulté) en présence de Jean THOUROUDE md et bgs de Paris subrogé tuteur, frère de la défunte
1562 – Renée de VILLIERS habitant rue Simon Le Franc fait partie en 1562 de la confrérie Sainte-Marguerite (source Epitaphier)
1571 – Nicolas de VILLIERS +1.9.1571 48 ans Oratoire rue St Honoré éc conseiller secrétaire du Roy, maison et couronne de Fance et de ses finances, du collège ancien. « qui pendant sa vie a donné de très grands soins pour l'établissement de cette maison [l'oratoire de la rue Saint-Honoré], et en mourant, des marques considérables de sa liberalité pour rendre éternelle l'attache qu'il a tousjours eue pour ce Saint lieu, il a demandé d'y reposer après sa mort » x Marie LE VASSEUR [source: Epitaphier]
1591 – iad Marguerite FAVERIN épouse de Jehan de VILLIERS procureur en la cour de parlement pc XVL-161 16.9.1591 [G2314]
1598 - Antoine de VILLIERS avocat au parlement frère de Madeleine de VILLIERS (iad LXXXVIII-123 31.7.1598) x pc Lecamus et Jacques, 15 III 1587 Martin GOSSEAU général des Monnaies dt maison rue Portefoing (achat de la maison rue Portefoing, près les Enfants rouges (8 VIII 1596, Lusson et Croiset))
1622 – Charles de VILLIERS +23.7.1622 St Josse procureur en la cour de parlement [armes: d'azur au lion passant d'or surmonté d'un croissant d'argent, au chef d'argent à trois merlettes de sable, arme de sa femme: un coeur surmonté d'un croissant à l'étoile en chef au dessus. [source Epitaphier]

ALEXANDRE (Paris)

Source: Camparnon et Tuetey, insinuations 1539-1559 – Base Arno 1551 – Notes Robert Descimon (minutiercentral.org)


852. - Pierre Alexandre, procureur au Parlement de Paris : donation à Pierre Alexandre, grenetier de Paris, son neveu, et à Marie Racyne, sa femme, d'une ferme à Ferrières en Brie et de terres au terroir de Maulny (près Lagny-sur-Marne). - 3 octobre 1541 (fol. 23o v° Y88).

I. N. ALEXANDRE d'où
1. Pierre ALEXANDRE, procureur au Parlement de Paris : donation à Pierre Alexandre, grenetier de Paris, son neveu, et à Marie Racyne, sa femme, d'une ferme à Ferrières en Brie et de terres au terroir de Maulny (près Lagny-sur-Marne). - 3 octobre 1541 (fol. 23o v° Y88).
2. N. qui suit II
II. ALEXANDRE d'où
1. Madeleine ALEXANDRE (partage 21.8.1576) , ils avaient une ferme à Bailly (Champs sur Marne) dont ils font donation pour moitié à leur fille x Jean de VILLIERS procureur au parlement de Paris d'où
a. Renée de VILLIERS +21.10.1590 Saint-Nicolas des Champs, inhumée à St Merry x pc 26.6.1541 insinuation Y 88 f°24v° (dot de 300 livres) Guillaume FEYEAU +15.4.1577 St-Merry procureur en parlement
2. Marguerite ALEXANDRE ca1571 x Gilles FLEURY, marchand orfèvre d'où
a. Marguerite FLEURY. Elle reçoit une donation de sa mère, d'une maison à Paris rue des petits champs et de deux maisons, jardin et vignes au village et terroir de Montgeron, près Villeneuve-Saint-Georges et de tous les autres immeubles à elle appartenant Y112 f°136 v°25.11.1571
b. Antoinette FLEURY sous la tutelle de Pierre Alexandre grenetier cf quittance de son oncle XIX-159 23.3.1542 – 23.3.1543
2. Pierre ALEXANDRE +av1548 grenetier au grenier à sel de Paris. Il demeure à Paris, rue Saint-Pol en 1541. Il y a de nombreux actes le concernant chez Trouvé (XIX) Il achète des vigne à Simon Coiffier laboureur à Nogent-sur-Marne pc 11.11.1535 XIX-147. Il achète une partie de la seigneurie de La Brosse pc 12.11.1536 via un prète nom, Jean Le Prevost avocat au châtelet (déclaration du 16.11.1536 XIX-148). Il récupère l'office de receveur des exploits et amendes de la cour des aides à Paris pour 5000 livres tournois le 26.4.1543 XIX-163 x Marie RACINE ca1548
un fils naturel
a. Pierre ALEXANDRE fils naturel, Mis en apprentissage chez Nicolas Moncignys maitre orfèvre pc XIX-149 17.10.1537, il est ensuite mis en apprentissage pour 2 ans chez Simon Fleury maitre orfèvre pour terminer son apprentissage commençé chez Nicolas de Monssigny, interrompu par l'absence de celui-ci, moyennant 20 l. t.  pc 7.10.1540 XIX-157 / XIX-155

- Sommation de Jean-Baptiste TAVERNE, gentilhomme ordinaire de la maison du roi, à Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris, de lui remettre les deniers et obligations de la succession de son oncle, Guido MERVEILLIS, dont il est l'héritier.  29.12.1535 XIX-147
- Sommation à Pierre Alexandre, grenetier de Paris, d'avoir à payer à François Alament, contrôleur général des greniers à sel de France, une partie de ses gages.  XIX-148 4.10.1536
- Quittance mutuelle entre René Thizart, naguère trésorier des guerres, Pierre Alexandre, grenetier de Paris, et Jean Carré, receveur général de Normandie, de toutes les affaires touchant l'extraordinaire des guerres qu'ils ont eu ensemble nonobstant que de tout cela il ne soit plus fait mention dans les transactions qu'ils ont passé le 19 décembre 1558 devant Simon Chenu et Nicolas Contesse, notaires au Châtelet.  30.12.1538 XIX-151
- Retrait lignager au profit de Rémi LE VIGNEREULX, laboureur à La Brosse-en-Brie, d'une terre acquise par Pierre ALEXANDRE, grenetier du grenier à sel de Paris. en ce lieu.  XIX-155 3.10.1540
- Transport de vin pour le profit de Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris, de Arnay-le-Duc en Bourgogne à Auxerre. XIX-156 5.3.1541
- Caution donnée par Jean de CAPPY dit Cottu, marchand rue de La Mortellerie, à Philippe MERLANT, marchand à Arnay-le-Duc en Bourgogne, s'étant chargé envers Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris, du transport de 1117 pièces de futailles chargées en 5 'allages', à livrer au grenetier et receveur d'Auxerre (transport de vin).  5.3.1541 XIX-156
- Obligation par Philippe MERLANT, marchand à Arnay-le-Duc en Bourgogne, envers Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris, pour le transport de 1117 pièces de futailles à livrer au grenetier et receveur d'Auxerre.  5.3.1541 XIX-156
- Bail à loyer d'une maison rue Saint-Paul par Jeanne COLAS, femme de Hugues CHEFDEVILLE, marchand apothicaire et épicier, bourgeois de Paris, à Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris XIX-159 5.4.1542
- Prise à bail d'une maison, rue Saint-Pol concernant Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris 5.4.1542 XIX-159
- Prise de bail à loyer d'une maison où Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris demeure, rue Saint-Pol.  13.12.1541 XIX-160
- Quittance de 1200 livres tournois dues à Antoine de Baillac, seigneur de Congnières, par Pierre Delif, dit Alexandre, pour reste de la somme de l'achat de l'Hôtel de ' Foucy ', rue Saint-Pol, par Pierre Alexandre, grenetier de Paris, au profit duquel s'était fait l'achat.  XIX-161 16.5.1542
- Bail pour 9 ans d'un jeu de paume par Pierre Alexandre, grenetier de Paris, à Jean Flamyn, clerc, moyennant 35 livres tournois par an. 24.11.1542 XIX-162
- Résignation de son office de receveur des exploits et amendes de la cour des aides à Paris par Pierre Alexandre, grenetier de Paris, à Guichard Richard, son commis en l'état et office de grenetier, moyennant 5000 livres tournois. XIX-163 26.4.1543
- Quittance d'arrérages de rente par Marie RACINE, veuve de Pierre ALEXANDRE, défunt grenetier de Paris, à Jean LAGUETTE.  16.1.1548 XIX-93

A revoir:
- fol. 211 V°   François Allegrin, avocat en Parlement, seigneur de Launay près Montlhéry et Marie Rivière veuve de Pierre Alexandre, grenetier de Paris. Par ce contrat Marie Rivière donne à son futur époux une somme de 16000 livres tournois... (Acte dont la transcription est incomplète.
Notice n° 5126   Y99

- Jeanne ALEXANDRE (iad 18.2.1584 IX-111), dt à son décès en la maison de François Paillot procureur au châtelet. Elle reçoit de François Palyot (Paliot) procureur au châtelet de Paris et Madeleine Crombet une rente f°430 v° Y117 6.10.1576 x1. Michel du FRESNOY procureur au châtelet de Paris x2. pc 6.7.1580 III-201 Philippes JACOB clerc au greffe du châtelet 1580, commis au greffe civil du châtelet 1584

Dans les insinuations d'Emile Campardon et Alexandre Tuetey (1539-1559):

76. - Jean Guéret, fils de feu Pierre Guéret, marchand drapier, et Jeanne Robin, fille d'Etienne Robin, marchand pelletier : contrat de mariage. Par ce contrat, Pierre Raoul, marchand drapier et bourgeois de Paris, tuteur de Jeanne Robin, Marguerite Vérart, sa femme, tante de Jeanne Robin, et Nicolas ALEXANDRE, marchand drapier, bourgeois de Paris, promettent de donner aux futurs époux, le jour de leurs espousailles», une somme de 1,000 livres tournois, -avec troys robbes, dont l'une d'escarlatte fourrée de panne de Lombardie, et les deux autres de drap noir, doublez de demye ostade à pongnetz de satin et gestz de veloux, troys cottes, dont l'une d'escarlatte et les deux autres de drap noir, ensemble troys chapperons, le tout neuf, avec ses abbitz de fillaige»; de plus, Nicolas Alexandre s'engage à payer 225 livres pour le reliquat de la succession de l'aïeul de Jeanne Robin. - 9 décembre 153g (fol. 140 v° Y86)

252. - Pierre de La Court, drapier-chaussetier à Paris, et Germaine -Vézart» (Vérart), fille de Barthelemy Vézart, libraire du Boi, et de Catherine Lasnier : contrat de mariage. Par ce contrat, Germaine Guyard, veuve d'Antoine Vézart, marchand libraire, bourgeois de Paris, grand-mère de Germaine Vézart, donne aux futurs conjoints une somme de 5o livres tournois, -et oultre, en faveur dudict mariage veidt, consent et accorde que lesdictz futurs conjoinctz joissent,- du jour de leurs espousailles jusques à six ans après, ensuivans finis et acompliz, d'un Ouvrouer et une chambre au second estage estant des appartenances de la maison en laquelle ladicte Germaine Guyart est à présent demourante, assise à .Paris, rue des Assis, en laquelle soulloit pendre pour enseigne l'Escliicquier, avec les aisances des caves, scellier, estable, grenier et autres lieux de ladicte maison pour faire leurs provisions et coucher, leurs serviteurs et chambrières...» En outre, Marguerite tr Vézart» , veuve de Pierre Raoul, marchand drapier, tante de Germaine - Vézart»,.donne aux futurs tria somme de 300 livres tournois avec une robbe d'escarlatte, fourrée de penne de menuz ver, une , autre robbe de drap noir doublée et une cotte de drap noir». Enfin, Nicolas ALEXANDRE, marchand drapier, bourgeois de Paris, maître de Pierre de La Court, et cousin de Germaine Vézart, donne aux futurs une somme de 5o livres tournois. Au bas de l'acte se trouve le reçu délivré par Pierre de La Court et Germaine «Vézart», devenue sa femme, des objets et sommes d'argent mentionnés au contrat. - 18 octobre et 27 novembre 1540 (fol. 12 v° Y87).

608. - Guillaume Feydeau, procureur au Parlement, et Renée de Villiers : contrat de mariage. Par ce contrat, Jean de Villiers, procureur au Parlement, et Madeleine Alexandre, sa femme, père et mère de Renée de Villiers, promettent de donner aux future époux une somme dc 3oo livres tournois, -le jour de leurs cspousailles, et habiller leur fille bien et deuement selon leur estat, -et leur font donation de la moitié de la ferme de Bailly, en la paroisse de Champs-sur-Marne. - 26 juin 1541 (fol. 2 4 v° Y88).


899. - Paraclet Michelin, principal et maitre clerc de Pierre Alexandre, procureur au Parlement, et Jeanne Le Beuf, veuve de Jean Benard, bourgeois de Paris : contrat de mariage. - -27 août 1540 (fol. 261 v° Y88).

1266. - Paraclet Michelin, principal et maître clerc de Pierre Alexandre, procureur au Parlement, et Jeanne Le Beuf, veuve de Jean Bernard, bourgeois de Paris : contrat de mariage, portant donation mutuelle. - 27 août 154o (fol. 207 Y89)

1298. - Jeanne de Verclay, bourgeoise de Paris, veuve de Pierre Alexandre, procureur au Parlement : donation à Denise Richard, veuve de Hamelin Crécy, demeurant à Paris, pour ses bons services, d'une maison à Paris, au cloître Saint-Benoit. - 3 janvier 1544 (fol. 233 v° Y89).

1324. - Jeanne de Verclay, bourgeoise de Paris, veuve de Pierre Alexandre, procureur au Parlement : donation à Jeaune Richard, femme de Jean Angre, et à Pierre et Jeanne Le Lion, enfants de Bonaventure Le Lion, manouvrier, et de feue Claire Richard, soeur de Jeanne, par moitié pour chaque tête, d'une maison à Paris, rue de la Calaudre, cr faisant l'ung des coings d'une petite ruelle par laquelle l'on va à l'église Sainct-Germain-le-Viel», et de vignes aux terroirs de Villejuif et de Vitry.
- 3 janvier 1564 (fol. 262 v° Y89).

1751. - Jeanne Alexandre, veuve en premières noces de Jean Godin, maitre barbier à Paris, en secondes noces d'Etienne Picquet, marchand drapier à Paris, et en troisièmes noces de Jean Esse, archer de la garde du Roi, demeurant, à Pantin : donation à Jean Tellier, maître ès arts, marchand de vins, demeurant aux faubourgs Saint - Jacques - lez -Paris, près la porte, à l'enseigne de l'Image Sainte-Anne, ct à Jeanne Picquet, femme dudit Tellier, ses gendre et fille, de ses droits sur des terres au terroir de Pantin. - 19 avril 1545 (fol. 12 Y91).

2490. - Henri Alexandre, curé de Monchy-Saint-Eloy, diocèse de Beauvais : donation à Jean Constant, procureur au Châtelet de Paris, et à Geneviève de Coulomp, sa femme, de maison, jardin, terres, vignes, prés et bois à Pantin, lui appartenant en vertu de donation à lui faite par Henry Alexandre, bedeau de la Faculté de théologie, chanoine de Sainl-Benoît-le-Bien-Tourné, et de partage avec sa soeur, Jeanne Alexandre, femme de Jean Godon, le jeune. - 10 janvier 1543 (fol. 83 Y93).

2599. - Jeanne de Verclay, veuve de Pierre Alexandre, procureur au Parlement, demeurant à Paris, au cloitre de Saint-Benoît-le-Bien-Tourné : donation à Denise Richard, veuve de Hamelin Crécy, bourgeois de Paris, sa cousine germaine, d'une maison à Paris, au cloître Saint - Benoît, aboutissant par devant à la rue du Petit-Cloître. - 28 décembre 1547 (f° 212 Y93)

3491. - Pierre Le Clerc, avocat en Parlement, et Madeleine de Villeneuve, fille de défunts Antoine de Villeneuve; procureur au Parlement, et de Jacqueline Le Tors : contrat de mariage. Par ce contrat Jeanne de Verclay, veuve de Pierre Alexandre, procureur au Parlement, promet de donner aux futurs conjoints, tria veille du jour de la solempnisation dudict mariage en face de Saincte Eglise n, une somme de 8,000 livres tournois; une maison qu'elle habite à Paris, au cloître Saint-Benoit, à l'un des coins du cloitre, -ayant issue audict cloistre et par derrière à la maison de l'Escu de France, aussi à elle appartenant)!, attenante, d'une part, à une maison du chapitre de Notre-Dame, d'autre part, à la rue des Mathurins; la maison de l'Ecu de France, rue des Mathurins, attenante à la maison du Paon, laquelle -ladicte de Vercler a promis repparer et rédiflier, le plus tost que faire se pourra, et y employer jusques à la somme de douze cens livres tournois n; la moitié d'une autre maison, rue de Quincampoix; les trois quarts d'une maison à Montrouge et 5 à 6 arpents de vigne au terroir de Montrouge; 55 à 60 livres tournois de rente à Saint-Laurent-lez-Paris ; moyennant le payementdes 8,000 livres tournois, Pierre Le Clerc et Madeleine de Villeneuve, sa fiancée, cèdent à Jeanne de Verclay tout ce qui a été donné par Pierre Alexandre à Madeleine de Villeneuve, en vertu de son testament. A la suite de l'acte se trouve le reçu délivré par Pierre Le Clerc et Madeleine de Villeneuve, devenue sa femme, de la somme de 8,000 livres tournois, mentionnée au contrat. - (en double), 7 janvier et 1er août 155o (Y95 fol. 4o8 et Y 96, fol. 107 v°)

3492.- Jeanne de Verclay, veuve de Pierre Alexandre, procureur au Parlement : confirmation de la donation qu'elle a faite par contrat de mariage, le 7 janvier 155o, à Pierre Le Clerc, avocat en Parlement, et à Madeleine de Villeneuve, sa femme. - 29 juillet i55o (Y95 fol. 411)

3950. - Elie Alexandre, praticien en cour laie, demeurant à Paris : donation à Jean Alexandre, procureur au Parlement, son frère, et à Madeleine Crombet, femme dudit Jean Alexandre, de ses droits sur une maison à Paris, rue Quinquampoix, à lui léguée par Pierre Alexandre, procureur au Parlement, leur oncle, pour les récompenser trdes bons et agréables plaisirs, services- et nourritures à luy par cy devant faictz», à charge par lesdits donataires de le loger et nourrir en leur maison, comme leur frère, -bien et honnestement, sa vie durant.- 12 février 1551 (fol. 38 v° Y97)

4409. - Jeanne de Verclay, bourgeoise de Paris, veuve de Pierre Alexandre, procureur au Parlement : donation à Denise Richard, veuve d'Hamelin Crécy, demeurant à Paris, en récompense de ses bons, louables et agréables services, d'une maison à Paris, au cloitre Saint-Benoît. - 3 janvier 1544 (fol. 107 Y98).

4913. - François Allegrain, avocat en Parlement, seigneur de Launay, près Montlhéry, et Marie Rivière, veuve de Pierre Alexandre, grenetier de Paris : contrat de mariage. Par ce contrat Marie Rivière donne à son futur époux une somme de 16,000 livres tournois. - (Acte dont la transcrfption est incomplète) [fol. 211 v° Y99]

Dans la base Arno 1551:
- Nicolas ALEXANDRE md drapier bourgeois de Paris acte pc CXXII-105 29.1.1551 créancier pour un transport de rente foncière d'une vigne à Saint-Marcel, acte avec Pierre PEROT banquier à Paris et CORNU et consorts à Ivry sur Seine. quittance de paiement de transaction pour saisies de terre par Nicolas CHAPPELAIN md de vin à Paris à Nicolas ALEXANDRE md à Paris pc XXXIII-36 14.12.1551, Nicolas ALEXANDRE marchand drapier chaussetier bourgeois de Paris allouée, apprentissage 3.9.1551 XXXIII-36, constitution de rente de Nicolas ALEXANDRE XI-11 28.10.1551 avec Pierre BOUDET md à Dourdan et son fils Jacques BOUDET avocat en parlement et pour une maison grange étable bergerie et terre, au lieu Touzeau, à Dourdan et Paris rue de la Truanderie Image Sainte-Catherine
- Guillaume ALEXANDRE compagnon taillandier dt à Paris pres l'Arche-Beaufils x pc 29.8.1551 XXXIII-36 Simonne CABRE veuve de Jean LEMOYNE blanchisseur de toiles dt L'Iles aux Vaches, tante de Catherine PERCEVAL

1532 – Pierre ALEXANDRE, grenetier acte 27.1.1532 (rep III Michel de Felin)
1536 - XIX-148, 16.11.1536, Jean LEPREVOST, av Chatelet prête-nom de Pierre ALEXANDRE, grenetier de Paris, sgr de La Brosse
1539 - XIX-149, 17.10.1537, Pierre Alexandre, grenetier de Paris
1596 – constitution par Jean Alexandre, écuyer, sr de La Brosse à n h me Vincent Hébert, av plt, dt rue des Marmousets p Ste-Marine, de 66 écus 2/3 de rente f° 70, 4.3.1596 CV-71
1653 – 7.1.1653 C-230 à la req de me Sébastien Picart, proc Cht, rue de la Potterie p St-J Gr, inv ap d de dame Jacqueline Alexandre, sa f, aupvt veuve de Pierre Heullan, b P,

BAILLY, BAILLIF, BALIFRE (Paris, Mainvilliers Loiret)
(revoir Arnaud: Baillif - AD Paris Saint-Eustache)

source: Chanoine Hubert, bibl Orléans, preuves maltes Louis Feydeau de Vaugien, 1647 (Ms BN Fr 32665)

Actes originaux:
- procuration Jacob BAILLIF clerc du diocèse de Paris à Louis FEYDEAU clerc du diocèse de Paris LI-181 3.4.1636 [G2807]

Armes: BAILLIF: d'Azur au rameau tressé et mis en chevron acc de 3 épis de blé de même
Armes Lombard: de gueules à la bande d'or acortée? de 2 coquilles d'argent

I. Théodore BAILLYF éc sr de Rongnon vivant en 1521 cf acte par perault et Senechal notaire au chatelet d'où
II. Estienne BAILLYF éc sr du Plessis lieutenant de la compagnie du sr de Chasteaupers x Catherine de MARLE (acte de soufrance donné pour Jacob et Claude ses enfants mineurs pour le fief de Rongnon passé Maur(?) notaire royal à Mainvilliers le 26 novembre 1527 d'où
1. Jabob éc sr du Plessis par acquisition qu'il fit d'une partie à Claude son frère en 1536
2. Claude sr de Rilly qui suit III.
III. Claude BAILLYF/BAILLIF éc sr de Rilly conseiller et médecin ordinaire du Roy, docteur et professeur en la faculté de Paris, dt rue des Amendiers pres le College de Reims 1562 [acte:LXXIII-56 22.6.1562] x pc 2.1.1542 Bastonneau et Maupeou notaire à Paris (? VIII-181 VIII-181, non encore trouvé registre à lire par un paléographe) Léone LOMBART fille de Jean éc sr de Lestreau valet de chambre du Roi et Doulie(?) de VIAN (VION) d'où
1. Jacob sr de Meinuillier qui suit
2. Claude éc sr de Rilly chevau-léger dela garde du roi et écuier de la petite écurie +1604 sans enfants
3. Ester +17.10.1638 St Merry (source Epitaphier du Vieux Paris) x 22.10.1594 St Leu notaire Antoine FEYDEAU conseiller au parlement de Paris d'où
a. Pierre secrétaire du Roy
b. Jacob chanoine de Notre Dame de Parisiens
c. Louis conseiller clerc au parlement
d. Marguerite x Louis de MAHAUCT? Maistre des requeste et greffier au grand conseil d'où
d1. Louis MARHAUET? intendant de cette province en 1666
e. Catherine x François FREZON conseiller en la chambre des comptes
d. Françoise x Charles RENOUARD? sr d'Orcy?
4. Marie x pc 9.2.1603 Jean de MARLE éc sr de Forcille? En Brie, de la maison du chancelier
IV. Jacob BAILLIF éc sr de Mainvilliers (Meinuilliers) maistre des requestes de la Reyne, bailli de Pithiviers x Louise ROUSSET veuve de Jacques RAVAULT/ ROUAULT sgr de Changy commisaire des guerres dont est issue Anne Rouault femme de Jean BLANQUET? Dont Jacob BLANQUET sr de la Haye baron de Louzy? Gouverneur de St Venant, Louise ROUSSET était fille de François médecin ordinaire du Roy auquel la ...? de Mainvilliers fut apporté par ...? en 1600? d'où
1. Guy BAILLIF sr de Meinvilliers qui suit V.
2. Jabob BAILLIF éc sr de Rilly lieutenant et ??-major dans le régiment de Picardie mort d'une mousquetade au siège de Graveline
3. Claude éc sr de Godonvillier(?) capitaine du régiment de Picardie, non marié
xxxxx
[SUITE DANS LE MANUSCRIT DU CHANOINE HUBERT, BIBL ORLEANS]
voir aussi La Chesnaye des Bois Mainvilliers


Divers actes:
- procuration Jacob BAILLIF clerc du diocèse de Paris à Louis FEYDEAU clerc du diocèse de Paris LI-181 3.4.1636 [G2807]


source Jal - Madeleine Jurgens, documents du Minutier central concernant l'histoire e la musique 1600-1650 t1 Paris in 8°

Nom de rue: BAILLIF entre les rues des Bons-Enfants et Croix des petits Champs:
Deux versions étaient en présence sur la façon d'écrire le nom de cette petite rue. La première voulait Baliffre, la seconde Baïf, et comme à l'ordinaire, pour les accommoder, le populaire a inventé une troisième orthographe, plus erronée que les deux autres, qui a prévalu. Claude Baliffre, surintendant de la musique du roi, fut gratifié par Henri IV d'un terrain situé dans cette rue ; on le considère comme le fils de Jean-Antoine Baïf, poète et musicien en renom sous Charles IX et Henri III. [http://www.paris-pittoresque.com/rues/16b.htm]

I. Jacques BAILLIFFRE x Michelle CHANIER d'où
II. Guillaume °20.111.1551 Saint-Sulplice d'où peut-être
III. Claude BAILIFRE ca1576 +18.12.1625 Saint-Eustache valet de chambre du Roy 1576 et chantre ordinaire de la chambre du roy 1585, maitre des enfants de la musique du roi 1602, dt rue du Figuier 1576, quartier Saint-Honoré 1585, Quartier Saint-Jacques 1588 x Louise RéTION/RESSION/RESCYON d'où
1. Genevieve °15.10.1576 Saint-Paul (tennue par Gervais HONNORé apothicaire dt à la porte Baudoyer et par Charles CHARRIER veuve de feu Estienne BALLOY dt rue du Figuier et Genevieve HONNORé femme de Monsieur Guillaume de VALLON docteur en médecine) +5.12.1628 (ou 6?) sous les galleries du louvre (iad VII-18.12.3.1629 cité in doc minutiers sur l'hist musique) x 20.5.1602 et pc 13.5.1602 (minute non conservée, dot de 1400 écus) Daniel DUMONSTIER / DU MONSTIER peintre et valet de chambre du roi et de la reine 1629, un des crayonneur habiles de son temps (cf JAL) d'où
a. Etienne 24 ans en 1629
b. Catherine 18 ans en 1629
c. Anne 17 ans en 1629
d. Marguerite 16 ans en 1629
e. Nicolas 15 ans en 1629
f. Louise 11 ans en 1629
g. Marie 10 ans en 1629
2. Marie °22.7.1578 Saint-Paul
3. Mathias °3.11.1585 Saint-Germain-L'Auxerrois qui suit II.
4. Ursine °7.12.1788 Saint-Séverin
5. Claude ca1635 x noble homme Henry LE BAILLY (de BAILLY) surintendant de la musique de la chambre du roy. Il racheta la maison des Petits Champs (de son beau-père). Dt rue des Bons-Enfants 1617
a. Charles °5.6.1617 Saint Germain L'Auxerroix (marraine Louise de PAYOT femme de Anthoine FEYDEAU conseiller d'Etat intendant de la maison de sa majesté et trésorier de ses pensions)
b. Alexandre °24.4.1625 Saint-Eustache
IV. Mathias BAILIFRE °3.11.1585 Saint-Germain-L'Auxerrois +1642 Chantre et Vallet de chambre du roy 1611 musicien du roy (Louis XIII), maître des enfants de la musique de la chambre du roy 1640 dt rue des Petit-Champs, dans la maison que son père tenait baille de la ville de Paris 1611 dt rue Bailleul 1638, dt rue de Sainte-Croix 1640 x Louise de VIVONNE et x2 3.12.1640 Saint-Nicolas des Champs (après avoir eu 3 enfants) Marie VIEL d'où
du premier lit
1. Charles °15.3.1611 Saint-Eustache +22.5.1611 Saint-Eustache
2. Charles 5.8.1614 Saint-Sulplice (parrain Messire PIEDEFER sieur de Basoche marraine Catherine de VIVONNE fille d'honneur de la Reyne Marguerite)
du second lit
3. Staléon-François ca1640 x28.2.1656 Saint-Paul Jeanne COTTON fille de Nicolas et Barbe BICON dt rue Sancier
4. Claude °1634 bapt 26.6.1635 à l'age de 10 mois
5. Eustache °1635 bapt 26.6.1635 à l'age de 1 mois environ ca1640
d'un des lits:
6. Charlotte °23.3.1630 (bapt 28.4
7. Louis BAILIFRE sieur de Saint-Germain, apprenti chez François Lecomte maitre ouvrier en drap d'or, d'argent et soie 1640 dt rue de la Harpe passe Saint-Côme 1660 x 26.8.1660 Jeanne COPIN ne sait point signer, veuve de feu Pierre LE ROY vivant marchand dt rue Traversière
8. Nicolas de BALIFRE apprenti ouvrier en drap d'or 1640, bourgeois de Paris, dt rue de la Harpe x 5.11.1649 Saint-Côme Saint-Damien Françoise JUON


BAILLY (de) (Paris)

source: Madeleine Jurgens, documents du Minutier central concernant l'histoire de la musique 1600-1650 Paris

voir tution enfants Bailly avant 22.10.1637, tution enfants Richot

I. Henri de BAILLY (LE BAILLY) +1637 (iad VII-26.22.10.1637 cité in doc minutier pour hist musique) valet de chambre du roi 1601, maitre joueur de Luth 1601, surintendant de la musique de la chambre du roy, charge qu'il revend en 1626 pour 15.000 livres. Il racheta la maison des Petits Champs (de son beau-père). Dt rue des Bernardins 1601, dt rue des Bons-Enfants 1617, rue Balifre 1622-1637 [cf http://virga.org/cvf/tradevol.php] x1. Andrée HACHE (ia XV.39.10.11.1609) d'où enfants x2 XXXIII.239.13.3.1610 Claude BALIFRE fille de Claude et Louise RESCYON. Elle eut une dt de 5000 livre et une somme de 600 livres en joyaux, ainsi que le logement pendant 6 ans d'où du second lit
1. Charles, huissier de la chambre de la reine d'Angleterre 1631, chef de panneterie de la reine de Grande-Bretagne dt à Londre 1637
2. Angélique +av1631
3. Nicolas secrétaire ordinaire de la chambre du roi dt rue des Tournelles 1631
4. Charlotte +av1637 x Etienne RICHOT ingénieur du roi dt rue des Tournelles 1631 d'où
a. Marie °v1630
b. Elisabeth °v1632
c. Gaspard °v1633
5. Marguerite religieuse au monastère du Lis
6. Anne x 1627 Roland de NORMANDIN sr de la Grille prévôt des maréchaux de Melun et de Nemours dt à Melun
7. Edmé
8. Charles °1615, 22 ans et demi en oct 1637
9. Charles °5.6.1617 Saint Germain L'Auxerroix (marraine Louise de PAYOT femme de Anthoine FEYDEAU conseiller d'Etat intendant de la maison de sa majesté et trésorier de ses pensions)
10. Alexandre °24.4.1625 Saint-Eustache

LOMBARD, LOMBART (Paris)

source: Jal.

voir:
- Maurice Raimbault, Jean-Antoine Lombard, dit Brusquet viguier d'Antibes en 1548 in Bulletin philologique et historique du comité des travaux historiques et scientifiques, 1904
- René Jetté, Table d'ascendance de Catherine Baillon: 12 générations, Société généalogique canadienne-française, 2001
- Felix Cevoule-Angles, Jehan-Antoine Lombard du Brusquet, fou du roi, 1520-1565 in Bulletin de la société d'Etudes Scientifiques et Archéologiques de Draguignan 7 1962, p 95-99
- J. Lelievre, Bruquet le fou du roi, in Bulletin de la société des Amis d'Anet 15, 1962 p 9-10
- Carré d'Hozier vol 390 « Chabot » f°2-10 partage Antoine Lombart


I. Jean-Antoine LOMBART dit Brusquet +1568 ou +1563 Château d'Anet valet de chambre de la garde robe du Dauphine 23.6.1542, viguier d'Antibes 1548, fou du roi Henri II dans les années 1550, maître de la poste de Paris (charge achetée en 1552) et valet de chambre ordinaire des rois Henri II et Charles IX par lettres du 23.6.1542 alors qu'Henri II était Dauphin. Il acquit une maison le 1er mars 1558 aux héritiers de François Roger, Viguier d'Antibes 1548, ville ou il est né x Douce VION (alias Doulce VIAN, Doulie Vienne) +entre le 4.9.1570 et 12.10.1571 Paris d'où
1. Léone LOMBART x pc 2.1.1542 Bastonneau et Maupeou notaire à Paris (? VIII-181 VIII-181, non encore trouvé registre à lire par un paléographe Claude BAILLYF/BAILLIF éc sr de Rilly conseiller et médecin ordinaire du Roy, docteur et professeur en la faculté de Paris, dt rue des Amendiers pres le College de Reims 1562 [acte:LXXIII-56 22.6.1562] d'où postérité
2. Catherine LOMBARD x pc Chapelain notaire à Paris 30.3.1554 Antoine de CHABOT ecuyer seigneur de la Fond en Provence, en faveur de ce mariage le roi Henri II par ses lettres du 26 juin 1555 accorda audit Antoine de Chabot la survivance de la charge de son beau-père d'où postérité (cf La Chesnaye des Bois)
3.? Haliforel LOMBARD vendit le 14.1.1584 la maison faisant le coin de la rue des Francs-Bourgeois qui contenait un jeu de paume en 1593 ("Topographie historique du vieux Paris")

- Jerome MAURAND prêtre à Antibes et issu d'une famille de notables parmi les plus importants de la ville, mort en 1579. « Il dédicace son travail à son cousin Jean-Antoine LOMBARD dit Brusquet valet de chambre du roi. (Yvelise Bernard, l'Orient du XVI siècle à travers les récits des voyageurs français

- Commande d'une fontaine de marbre à un marchand de Grasse Promesse de Vincent de La Tour, marchand demeurant à 'Gresse' en Provence et de Jean Antoine Lombart, valet de chambre du Roi et tenant sa poste à Paris, à Marie de Pierrevive, dame Du Peron et d'Armentières, dame ordinaire de la chambre de la Reine et commise par elle 'à l'achapt des meubles nécessaires pour le bastiment du palais de Sadicte Magesté lez le Louvre à Paris', de livrer sur le port de la Seine devant le palais une fontaine de marbre de plusieurs pièces et couleurs, conforme en dimensions au 'pourtraict' qui est entre les mains du Roi, et la rendre parfaite selon ce dessin dans les huit jours, moyennant le paiement de 300 livres tournois outre les sommes déjà reçues par le marchand, dont quittance. [Jardin du Palais des Tuileries]  15 juillet 1567 - 24 juillet 1567 XXXVI-20


MARLE (de) (Paris)

voir n03lespine.html

VIVIEN de Saint-Marc et de la Grange-Batelière (Paris)

Source: Epitaphier du Vieux Paris - Emile Campardon et Alexandre Tuetey, Inventaire des registres des insinuations du châtelet de Paris, règnes de François Ier et de Henri II (1539-1559), 1906 - Lapeyre et Scheuler, les notaires et secrétaires du roi.., 1978 - Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982 - Florence Greffe & Valérie Brousselle, inventaires apres décès 1547-1560), 1997 - Coustant d'Yanville – Notes Robert Descimon - Martine Duranton-Bennini, Les conseillers à la cour des aides au XVIIe siècle (1635-1691), Thése de doctorat 2004 (Picot, Pinon, Regnault) – Notes Denis Richet dont [R6880] et [R6880] – Waroquier de la Motte, Tableau genealogique, historique, chronologique, heraldique et geographique de la noblesse, 1788 vol 8 art Bourgoin

Voir: Ernest COYECQUE, recueil d'actes notariés relatifs à l'histoire de Paris, 1885

A voir: M. Dumolin, notes sur le lottissement de la Grange Batelière dans le Vieux Montmartre, 1926 p 35-50 - B. N., fr. 4616, fol. 136 ; Doss. bleus 676, doss. 17988, p. 2).

Armes: Ecartelé au sautoir engrelé de gueules aux 1 et 4 d'azur à la tour d'or aux 2 et 3 d'argent au lion de sable

voir:
- iad Claude FEYDEAU sieur d'Herouville reçu (iad Le Semelier 12.4.1663), article 6 iad Louis de Vivien sr de Saint-Marc (XVI/506 ?)

I. N. VIVIEN fit don des verrières à l'église Saint-Germain l'Auxerrois d'où
II. Jean VIVIEN [en contradiction avec les actes: +30.6.1505 (sic??)]] conseiller et maitre des comptes le 10 juillet 1505 au lieu de Pierre le Gendre. Ses enfants sont sous la tutelle de Nicole Versoris avocat au parlement pour un bail pc CXXII-1025 21.5.1529 pour 9 ans, à Antoine Leroux, laboureur, demeurant à Saint-Marc sous Damartin, de l'hôtel et ferme de Carrouge audit lieu, moyennant 7 muids et 6 setiers de grain et un pourceau gras. Il acquiere la terre de St-Marc pc 22.3.1519 Richarte et Pichon? pour 5000 livres à Philippe de Boulainvilliers (décrit [R18138]). Il achête la seigneurie de Saint-Marc au comte de Dammartin pc Rochart et Pichon 22.11.1519 x Claude ROBINEAU fille de Jean ROBINEAU trésorier de France et Anne de GAYETTE. d'où
1. René qui suit III.
2. Jean VIVIEN abbé commendataire de Saint-Léonard de la Chaume, diocèse de Saintonge, conseiller et aumônier du Dauphin. Il fait donation pc 11.1.1546 (insinuation du chatelet) à son frère René à titre d'héritier de ses père et mère sur les fief, terre et seigneurie de la Grange-Batelière, assis hors Paris, paroisse Saint-Eustache, « mouvant de l'évesque de Paris à cause de la croce »; sur les terres et seigneurie de Saint-Mard-sous-Dammartin; sur les fiefs et maison de la Mothe assis au village de Stains; sur une maison à Saint-Leu-Taverny et sur des terres et vignes au terroir d'Arceuil, et sur la moitié de la ferme de « l'Orme Jaques Mart » assise au terroir d'Attichy sur Aisne, sous réserve que l'usufruit de le terre et seigneurie de Saint-Mard, durant la vie de Jean Vivien. Il fit aussi une donation pc 22.2.1546 (insinuation) de ses droits sur la terre et seigneurie d'Ons-en-Bray.
III. René VIVIEN +25.12.1557 Paris, Saints-Innocents notaire et secrétaire du Roy 1500 (sic?) dont il résigne en 1555 pour son fils René, élu conseiller de ville à la place de du Mortier le 8.4.1549. seigneur de Saint-Marc sous Dammartin (Saint-Mard, 77) et de la Grange-Batellière lez Paris (aujourd'hui IXe arrondissement entre les rues de la Chaussée d'Antin, de Provence, du Faubourg-Montmartre et les boulevards Montmartre et des Italiens, cf M. Dumolin, notes sur le lottissement de la Grange Batelière dans le Vieux Montmartre, 1926 p 35-50). Il y a un compte-rendu sur l'administration de ses biens pc 17.2.1543 par Nicolas Versoris avocat au châtelet x Geneviève FOURNIER +av1602 (testament pc Levacher cité dans l'iad de sa fille épouse Chanterel, quittance 23.1.1603, 4 héritiers, partage devant Levacher commissaire au chatelet) (armes Fournier cité dans le tableau malte Feydeau, d'azur au poisson mis en face d'or surmonté de 3 fleurs de lys rangée de mesme). Elle renonce à la succession de son fils René pc Leau et Chantermerle 2.3.1575. Ses enfants Louis et Marie partage pc 5.10.1602 une maison rue des Prouvaires échues par son décès d'où
1. René VIVIEN / VIVIAN +1574 (iad pc Carpentier et Contesse 13.12.1574 LIV-222 [F3456]) sr de la Mothe de Stains conseiller secrétaire du roi maison et couronne de France et conseiller de la ville de Paris 1573, conseiller du Roy et correcteur en sa chambre des comptes à Paris, nommé le 4 mars 1574, dt rue Saint-Germain l'Auxerrois. Il fait une donation mutuelle avec sa femme pc 20.9.1573 Y114 f°334. Il fait un aveu et dénombrement le 16.5.1554 et le 1.8.1567 au nom de ses frères (archives Chantilly: Les Archives. Le Cabinet des titres, Volume 2, 1927) x pc Contesse et Viard 13.11.1563 Anne LE LIEUR +13.8.1591 Minimes de Chaillot ou Bonshommes de Passy (partage pc Léomon et Le Camus 5.10.1602, transaction pc Mahieu et Ymbert 18.6.1594 et 12.7.1594) « laquelle enflambée d'un ardent désir d'imiter la sainte vie et conversation de la dessusdite déffuncte [Marie du Drac, morte en odeur de sainteté le 11 septembre 1590 après avoir été une ligueuse enragée], après avoir employé 16 ans de viduité en larmes, jeusnes, oraisons et oeuvres de pitié, estant outrée de tristesse pour se voir privée de celle qu'elle s'estoit proposée d'en suivre comme patron et formulaire de vertus, déceda 7 mois après, le 13 aout 1591 et ordonna estre inhumé en ce lieu afin que, comme ne leurs vies elles s'estoient aimées, ainsy elles ne fussent séparées après leurs trespas. Priez dieu pour leurs ames car elles ont esté procuratoirs et singulières bienfaitrices de ce couvent. » fille de Nicolas LE LIEUR et Marguerite LESGUISÉ, et soeur de Germain LE LIEUR conseiller au présidial de Château-Thierry
2. Pierre VIVIEN +11.1.1592 Saints-Innocents (iad 13.3.1592 III-459 décrit [R18138]) sgr de Saint-Mard sous Dampmartin conseiller du Roy et procureur général en sa cour des Aydes à Paris. dt rue de la Verrerie paroisse St-Jean-en-Grève x pc Godart et Maheut, 14.4.1572 Claude LE PREVOST +9.11.1605 Saints-Innocents fille de N. de MALASSIS et soeur de Bertrand LE PREVOST chanoine de Paris d'où
a. Pierre VIVIEN +1.4.1600 Saints-Innocents sgr de Saint-Marc conseiller du Roy et général en ladite cour des aydes
b. René VIVIEN 18 à 19 ans en 1592 +avril 1608 [selon la généalogie des familles de Paris BNF, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9059543z/f218 il y aurait un René Vivien conseiller du roy et général des monnoyes, sr de St-Marc mort en avril 1630]
c. Jean VIVIEN 6 ans 1592 sgr de Saint-Marc avocat au parlement (dit fils unique 1606) sous la curatelle de Bertrand Le Prévost chanoine de l'église de Paris
3. Marie VIVIEN +av1606 x avant 1567 François de HACQUEVILLE +av1606 (et avant sa femme) écuyer sr de Grisolles conseiller du roy maitre ordinaire de sa chambre des comptes d'où
a. Françoise de HACQUEVILLE x Pierre de CHEZELLES conseiller du roi lieutenant général au baillage et siège présidial de Soissons
4. Jacques VIVIEN mineur en 1567
5. Louis VIVIEN qui suit IV.
6. Michel VIVIEN mineur en 1567
7. Anne VIVIEN +26.4.1606 Paris (iad LIX-37 2.5.1606 Le Camus [F3096], testament Lesemelier et Le Camus, 5.4.1606, partage pc Le Camus 14.5.1611) mineure en 1567 x pc Thierriot et Doujat 3.5.1573 Jean CHANTEREL sieur de Bezons et de Cordon en Brie ca1606 conseiller du roi et auditeur en sa chambre des comptes
IV. Louis VIVIEN écuyer sr de Saint-Marc et de la Grange-Batelière (iad LIX-37 11.5.1605 [R28139], avis Y3882 10.7.1608 [R1265]) mineur en 1567, contrôleur général des gabelles en la généralité de Soissons, élu échevin 1599 x1. Marie LAMBERT (iad pc Chantemerle et Le Camus 17.1.1597, avis Y3880 13.8.1602 [R1348], partage 31.7.1604 devant Ns Thiboeuf commissaire examinateur) x2. 10.12.1602 pc Planchette notaire à Beaumont-la-Ronce Isabelle BINET (alias Elisabeth) fille de Pierre BINET éc sr de Montifray et Catherine du PRÉ (Elisabeth Binet x2. 20.11.1605 LIX-35 Robert REGNAULT conseiller en la cour des aydes veuf de Marguerite BOUCHERAT) d'où
de Marie Lambert (Alexis Edevin tuteur, Loys Lambert correcteur des comptes curateur):
1. Jeanne VIVIEN (iad 9.3.1629 C rep 1) x Alexis EDEVIN sieur de la Grange-Batelière en partie avocat au parlement
2. Pierre VIVIEN écuyer sr de Saint-Marc (iad ? pc Huard et Charlet 28.9.1611)
3. Marie VIVIEN émancipée dame de la Grange-Batelière x1. Daniel BOURGOIN fils de Jean BOURGOIN et Marthe MONSIRE x2. Guillaume DUPUY trésorier de l'extraordinaire des guerres d'où du premier lit
a. Louise BOURGOIN x Yves MALLET écuyer sieur de Noisiel et du Luzart trésorier général des traites, secrétaire du roi, fermier général des gabelles, maistre d'hotel du roy
b. Louis BOURGOING conseiller du roi en ses conseils maitre ordinaire en sa chambre des comptes, executeur testamentaire de Louise Vivien en 1672
c. Marguerite BOURGOING x Pierre FOUQUET écuyer sieur de la Pillette? conseiller du roi lieutenant général civil et criminel au siège et baillage de la vicomté d'Orbecq
d. Bonne BOURGOING x Jean de VAUMELLE? écuyer sieur de Livet? conseiller du roy trésorier général de France en la généralité d'Alençon, du Livet et...
4. Hélène VIVIEN elle est au couvent de Collinance près de La Ferté-Milon 1602, émancipée d'age (compte 21.3.1608)
5. Louise VIVIEN (iad 29.1.1672 [R22821]) elle est au couvent des Hautes Bruyères en 1602 x pc Bourgeois 16.1.1620 Claude FEYDEAU sieur d'Herouville reçu (iad Le Semelier LIX 12.4.1663) correcteur en la chambre des comptes de Paris
de Elisabeth Binet:
6. Anne VIVIEN ca1606 mineure x Jacques de FESQUES +av1672 chevalier seigneur de la Folye-Herbault et autres lieux d'où
a. Jacques de FESQUES chevalier seigneur de la Folye-Herbault et autres lieux demeurant en son château de la Folye-Herbault pays Chartrain
7. Catherine VIVIEN ca1606 mineure x Pierre FEYDEAU (22.2.1666 Y3957A [C8486]) secrétaire du roi

Analyse de l'inventaire de Louis Vivien LIX-37 11.5.1605 [R28139] par dumultien:
- Contrat de mariage entre Louis VIVIEN et Isabelle BINET, Mes René Guilloys, notaire à Tours, et Martin Planchette, notaire en la châtellenie de Beaumont-la-Ronce (37360), tous deux y résidant, 10 décembre 1602 (vues 79-81, cote 1).
- Partage fait entre ledit Louis VIVIEN et ses consorts, héritiers chacun pour un quart de défunte damoiselle Geneviève FOURNIER, leur mère, Le Vacher, commissaire et examinateur au Châtelet de Paris, sans date (vues 83-85, cote 9).
- Partage fait entre ledit Louis VIVIEN, noble homme Me Guillaume SANGUYN, secrétaire de la Chambre du Roi, et leurs cohéritiers, des biens de la succession de défunte damoiselle Isabelle SANGUYN, lors de son décès veuve de Me Michel de VAULX, Repérant et Repérant, 11 avril 1600 (vue 85, cote 10).
- Partage fait entre ledit Louis VIVIEN et damoiselle Marie VIVIEN, sa sœur, d’une maison sise à Paris, rue des Prouvaires, à eux échue par le décès de ladite Geneviève FOURNIER, leur mère, Léomon et Le Camus, 5 octobre 1602 (vues 85-86, cote 11).
- Transaction entre ledit Louis VIVIEN et ses cohéritiers de défunt Me René VIVIEN, d’une part, et damoiselle Liée LALEMANT, femme autorisée par justice au refus de Me François de VIGNY, receveur de la ville de Paris, et ses cohéritiers de la succession de feu damoiselle Anne LE LIEUR, veuve dudit défunt René VIVIEN, d’autre part, Mahieu et Ymbert, 18 juin et 12 juillet 1594 (vues 94-95, cote 22).
- Contrat entre sœur Elisabeth VIVIEN, prieure, et autres religieuses du prieuré et couvent de Haute-Bruyère, d’une part, et ledit Louis VIVIEN, d’autre part, pour raison de la vêture de Louise VIVIEN, sa fille, Toussaint Fabre, substitut juré sous le tabellionage royal de Montfort-l’Amaury, 9 juin 1602. Il est déclaré que ledit Louis VIVIEN a mis une autre de ses filles, nommée Hélène VIVIEN, au couvent de Collinance, près de La Ferté-Milon (vue 95, cote 23).
- Inventaire après décès de damoiselle Marie LAMBERT, à la requête dudit Louis VIVIEN, Chantemerle et Le Camus, 17 janvier 1597 ; autre inventaire des meubles de Marie LAMBERT, Léomon et Le Camus, 16 juillet 1602 (vues 96-97, cote 24).
- Procès-verbal du partage fait entre ledit Louis VIVIEN, tant en son nom que comme tuteur des enfants mineurs de défunte damoiselle Marie LAMBERT et de lui, d’une part, ledit sieur Alexis EDEVIN et damoiselle Jeanne VIVIEN, sa femme, ledit Me Jean LAMBERT, comme subrogé tuteur desdits mineurs et de ladite damoiselle Jeanne VIVIEN, d’autre part, des biens meubles et immeubles qui leur appartiennent en commun, Me Nicolas Thibault, commissaire et examinateur au Châtelet, 17 septembre 1602 (vue 97, cote 25).
- Procès-verbal du partage fait entre ledit sieur EDEVIN, damoiselle Jeanne VIVIEN, sa femme, Pierre VIVIEN, ledit Louis VIVIEN, comme tuteur de damoiselles Hélène et Louise VIVIEN, ses filles et de ladite défunte Marie LAMBERT, et ledit Me Jean LAMBERT comme subrogé tuteur desdites mineures et curateur dudit Pierre VIVIEN, des biens meubles et immeubles qui leur appartiennent en commun, Me Nicolas Thibault, commissaire et examinateur au Châtelet, 8 janvier 1604 (vue 97, cote 26).
- Constitution de 8 écus 1/3 de rente par Noël Maheu, marchand laboureur audit Saint-Marc, et ledit Louis VIVIEN, au profit de dame Geneviève FOURNIER, veuve de noble homme Me René VIVIEN, vivant notaire et secrétaire du Roi, Chantemerle et Le Camus, 16 janvier 1580 (vue 102, cote 36).
- Vente de la terre et seigneurie de Saint-Marc par messire Philippe de Boulainvilliers, comte de Dammartin, en son nom et comme se portant fort de madame Avoie de Chabannes, à noble homme Me Jean VIVIEN, conseiller et maître des comptes du Roi, Rochart et Pichon, 22 novembre 1519 (vues 102-103, cote 37).
- Partage fait entre défunt noble homme Me Pierre VIVIEN, conseiller du Roi et général en sa Cour des aides, et ledit Louis VIVIEN, coseigneurs dudit Saint-Marc, des droits seigneuriaux appartenant à ladite seigneurie, SSP, 21 décembre 1577 (vue 103, cote 38).

avis enfants de Louis Vivien sr de St-Marc: Y3880 13.8.1602 [R1348], Y3882 10.7.1608 [R1265]) (analyse dumultien):
1602 « Assçavoir noble homme Me Alix EDEVYN, advocat en la Court de Parlement, beaufrere à cause de sa femme, noble homme Me Guillaume MARTIN, conseiller du Roy et maistre ordinaire en sa Chambre des comptes, cousin paternel à cause de sa femme, noble homme Me Nicolas SANGUYN, seigneur de Pierre Laye, cousin paternel, noble homme Me Jehan BOURDEREUL, receveur des tailles en l’eslection de Paris, aussy cousin maternel, noble homme Me Jehan LAMBERT, conseiller du Roy & receveur des gabelles à Soissons, oncle maternel & subrogé tuteur, noble homme Me Charles LEMBERT, receveur des tailles en l’eslection d’Orleans, noble homme Me Loys LEMBERT, conseiller du Roy & correcteur en sa Chambre des comptes à Paris, oncles maternelz, noble homme Me [en blanc] de VERIGNY, conseiller du Roy en son Grand Conseil, noble homme Me Julles GASSOT, conseiller notaire secrétaire du Roy & de ses finances, cousins maternelz, et noble homme Me [en blanc] BOUETTE, seigneur de la Bayette, grand oncle maternel desdictz myneurs
1608: « Assçavoir ledict Me Jehan LAMBERT, oncle maternel  et tuteur, ledict Me, Loys LAMBERT, oncle maternel et subrogé tuteur de Loyse VIVIEN, Pierre VIVIEN, escuyer sieur de St Marc, frere, noble homme Me Me [sic] Charles MILLET, sieur de Boisgardyer, conseiller du Roy en son Grand Conseil, oncle maternel des mineurs du second lict, à cause de damoiselle Anne BINET sa femme, Me Alexis EDEVIN, advocat en Parlement, frere à cause de sa femme, noble homme Me Anthoine de LINGENDRE, conseiller du Roy et cy devant tresorier general de Bourbonnois, oncle des mineurs du second lict, noble homme Nicolas BINET, oncle maternel desdictz mineurs du second lict, noble homme Me Pierre SANGUIN, conseiller du Roy et grand audiencier en sa chancellerie, cousin maternel, ledict EDEVIN ou nom et comme procureur fondé de procuration specialle à luy passée soubz seing privé par noble homme Me Philippes SANGUIN, conseiller du Roy et general en sa Court des aydes, cousin maternel, en datte du dixiesme du present moys de juillet, ledict EDEVIN ou nom et comme procureur fondé de procuration specialle à luy passée pardevant CHAPPELIN et GOGUIER, notaires, le vingt troisiesme juing mil six cens huict par noble homme Me Robert BOIETTE, sieur de Biesme [?], ledict EDEVIN ou nom et comme procureur fondé de procuration specialle à luy passée pardevant MANCHEVELLE et CONTESSE, notaires, le sixiesme juing mil six cens huict par noble homme Me Julles GASSOT, conseiller notaire et secretaire du Roy, maison et couronne de France et de ses finances, aussy cousin maternel, et encores ledict EDEVIN ou nom et comme procureur fondé de procuration specialle à luy passée pardevant CHAUVIN et BONTEMPS, notaires, le dixiesme juing audict an par noble homme Me Jehan Baptiste LEGRAIN, conseiller et maistre d’hostel de la Reyne, cousin des enffans du premier lict dudict deffunct Me Louys VIVIEN, sieur de St Marc »…


Autres:


I. N. VIVIEN d'où
1. N. qui suit II
2. Isabelle VIVIEN +30.5.1516 Saints-Innocents x Pierre LE GRAS +av1516 marchand et bourgeois de Paris (armes: de sable au sautoir engreél de gueules écartelé aux 1 et 4 de sable à une tour d'or; aux 2 et 3 d'argent au lion de sable) d'où
a. Guillaume LE GRAS ca1558
II. N. VIVIEN d'où
1. Nicolas VIVIEN ca1558
2. Jehan VIVIEN ca1558
3. François VIVIEN ca1558
4. Jacques VIVIEN ca1558
5. N. VIVIEN x Michel du RU ca1558
6. Claude VIVIEN marchand à Paris x pc Poutrain LXXXVI-48 11.12.1558 (cf [R6807] et notes Richet S [R6880]) Catherine LADVOCAT fille d'Henry marchand bourgeois de Paris et Denise BOUCHER
Dans les témoins au mariage Claude Vivien Ladvocat 1558: Pierre CROQUET cousin germain Guillaume LARCHER cousin et tuteur avec Nicolas Vivien dudict Claude Vivien

I. Nicolas VIVIEN +av1550 marchand bourgeois de Paris x Madeleine HUOT +av1550 mentionné lors d'un partage en 1530 (LXXXVI-87 31.1.1569) (sur les Huot voir les notes de Denis Richet sur les quarteniers) d'où
1. Marie VIVIEN ca1550. elle vends à ses frères et soeurs pc Poutrain 22.10.1550 décrits in notes Richet [R6880] x Geoffroy COLLAYE +av1550 marchand bourgeois de Paris
2. Jehan VIVIEN ca1550
3. François VIVIEN ca1550
4. Jacques VIVIEN ca1550
5. Marguerite VIVIEN ca1550
6. Magdaleine VIVIEN +av1550


I. Jean VIVIEN / VIVIAN +av1572 marchand bourgeois de Paris. La tutrice de ses enfants baille une maison rue des Mauvaises Paroles en 1572 pc Bergeon LXVIII-38 14.2.1572 décrit in notes Richet S [R6880] x avant 1551 Marie DOLU (iad Croiset VIII-424 1567) fille de Jean DOLU +av1551 et Catherine PICHONNAT (acte concernant la succession pc Croiset VIII-375 21.1.1571 décrit in notes Richet [R7125]), et veuve de Pierre LANGLOIS (dont Jehan LANGLOIS marchand bourgeois de Paris héritier pour 1/6e de sa mère). Il est question d'une dissolution de société coté Dolu pc VIII-212 25.6.1551 d'où
1. Claude VIVIEN maitre des comptes [pas cité dans la succession de 1571]
2. Catherine VIVIEN x avant 1571 Claude AUBERY marchand bourgeois de Paris
a. Catherine AUBERY
3. Nicolas VIVIEN +13.6.1637 mineur en 1571, 1575. conseiller du roi et maitre ordinaire en sa chambre des comptes 1634 dt rue St-Denis paroisse St-Leu-S-Gilles 1604. reçu le 20.2.1588 au lieu de François de Marseilles, en exercice jusqu'en 1622. Il donna aux religieux Carmes deschaussez de la congrégation de Saint-Elie, une maison avec jardin size pres du Luxembourg sur le chemin de Vaugirard pour y fonder un monastère. Il y vécu. Il testa le 20 mars 1637, inhumé le 13 juin 1637. dt au faubourgs St-Germain des Pres lez Paris grande rue Cassette paroisse St-Sulpice 1626. Il fait une donation de rentes à sa soeur Geneviève pc 22.12.1626 Y166 f°362 et f°365 v°
4. Barbe VIVIEN mineure 1571 x avant 1575 Jean CLERCELIER
5. Geneviève (? +13.5.1636 à 80 ans ? Voir épitaphe en latin) mineur en 1575, soeur d'un correcteur de la chambre des comptes, dt rue de Picardie paroisse St-Jean en Grève 1626 x1 Gilles LE FEVRE +9.12.1583 St Josse à 47 ans 6 mois et 11 jours conseiller du Roy et auditeur de ses compte à Paris 1574 x2. pc 29.4.1585 (Y127 f°71v°) Blaise MELIAND +27.3.1610 St Jean en Greve) sgr d'Egligny, trésorier de France à Bourges, conseiller notaire et secrétaire du Roi maison et couronne de France le 5 juin 1585, secrétaire du conseil d'Etat le 29 novembre 1586, conseiller du roi secrétaire au conseil d'état 1607, conseiller du roi aux conseils d'état et privé 1610 Ils font une concession d'un banc en l'église St-Jean-en-Grève pc 9.9.1607 III-483 d'où
a. Blaise MELIAND +1661 seigneur d'Esgligny, La Borde, Bréviandes, et Céton conseiller au parlement 15.5.1609, président en la 5eme chambre des enquestes 1632, conseiller du roi en ses conseils et son ambassadeur en suisse 1635, 1640, conseiller d'Etat 1640, procureur généra au parlement de Paris 1641 puis à nouveau ambassadeur en Suisse. Il possède une maison rue du Vieux Colombier (bail 31.1.1640 LXXIII-356 f° lvi). Il fut reçu conseiller au Parlement le 10 juillet, ou 15 may, 1609, président en la cinquième Chambre des enquestes le ... 1632, ambassadeur en Suisse en 1635, procureur général au Parlement en 1641, mort en 1661 x1. Geneviève HURAULT +28.7.1635 fille de Jean HURAULT sieur de Boistaillé, Mespuis et Valpuiseaux conseiller au parlement de Paris et Marguerite BOURDIN x2. N. d'où postérité cf popoff
b. Nicolas MÉLIAND conseiller du roi en la cour de Parlement et président aux enquêtes dt rue St-Martin paroisse St-Josse 1635. Il reçoit une donation de 18000 lives de sa mère pc 16.1.1635 Y175 f°215v°. reçu conseiller au Parlement le 3 avril 1615, en la deuxième Chambre des enquestes, président en la cinquième Chambre des enquestes le 29 décembre 1634, au lieu de Blaise Méliand son frère
c. Gabriel MELIANDconseiller du roi trésorier général de ses finances en la généralité de Berri dt rue de Paradis paroisse St-Jean en Grève 1617, reçu maistre en la Chambre des Comptes en 1620 x Françoise ROBILLARD
d. Victor MÉLIAND secrétaire du roi, général des finances en Berry
e. Geneviève MÉLIAND +1672 x Charles de PASTAY baron de Courgy général des finances à Caen
6. Anne VIVIEN enfant mineure 1571, 1575

parents avec les précédents (Nicolas Vivien est dit oncle ou cousin des enfants vivien/cosse, Les melian sont cousins des enfants Vivien/Chateauru et Vivien/Cosse)

I. N. VIVIEN d'où
1. François VIVIEN qui suit II.
2. Jacques qui suit IIbis.
3. Marguerite VIVIEN ca1586 x Jehan DUBOYS +av1586
II. François VIVIEN ca1586 +1590 (teste LXXXVI-131 f°338 26.9.1590, iad 20.10.1590 LXXXVI-165) bourgeois de Paris, trésorier général de la maison du duc d'Elbeuf, dt rue au Feurre paroisse Saint-Eustache, veut être inhumé aux Saints-Innocents devant la chapelle d'Orgement au lieu où ses parents son inhumés, il fait des legs à la fabrique de St-Eustache, de Taverny et de Frépillon x Marie LEGROS (testament f°451 22.12.1590 LXXXVI-131 f°338 26.9.1590). Elle fait un acte pc f°916 22.12.1590 LXXXVI-131 d'où peut-être (à recontroler: on est quasi sur pour Francois, Germain, Madeleine, Anne, Marie,). Il y a un acte pc 22.9.1598 CXXII-352 concernant la succession Vivien)
1. François VIVIEN qui suit III.
2. Germain VIVIEN cité au testament de sa mère 1590, non cité en 1598
3. Jeanne VIVIEN +av1634 x Gilles LEBOITEUX marchand bourgeois de Paris ca1598, 1634 d'où
a. Gilles LE BOITEUX le jeune commis aux parties casuelles 1634
4. Elisabeth VIVIEN x Alexandre GUIGNARD marchand bourgeois de Paris d'où
a. Alexandre GUIGNARD chef de gobelet de la reyne en 1634
4. Madeleine VIVIEN dt rue du Platre paroisse Saint-Severin 1623 x Denis LE JAY ca1598 +av1623 (testament olographe du 13.12.1628 reconnu le 25.11.1631 pc CXVII, transaction CXVII-495 f°37 15.1.1632 entre les héritiers, iad CXVII 9.12.1631 (rep7)) conseiller du roy receveur de des aides(?) et tailles en l'election de Sens et Joigny, receveur des tailer à Sens? et Joigny 1627 d'où
a. René LE JAY, fils ainé, prieur du prieuré de Montharault lez Erny
b. Robert LEJAY conseiller et secrétaire du roy dt rue de la Grande Truanderie paroisse Saint-Eustache 1623, ca1634
c. Denis LEJAY avocat au parlement ca1640
d. Madeleine LEJAY fille majeure 1623
4. Anne VIVIEN x Nicolas de CHASTEAURU +av1640 (avis Y3908B 22.10.1640 [R2184]) avocat au conseil privé du roi 1627 [A revérifier non cité en 1598] d'où
a. Anne de CHASTEAURU émancipée 1640. Elle veut entrer en religion (abbaye de Notre Dame de Sens) (avis Y3908B 22.10.1640 [R2184]
b. Etienne de CHASTEAURU
6. Marie VIVIEN mise au couvent de Longchamp 14.10.1580 f°680 LXXXVI-115
7. Jeanne VIVIEN veuve de Jean LEBERT marchand bourgeois de Paris [A revérifier non cité en 1598]
8. Baptiste VIVIEN ca1598
9. Jean de VIVIEN prieur de St-Paul de Haulterive 1634
III. François VIVIEN sieur de la Fatye et de Glane avocat en parlement 1590, conseiller et substitut du procureur général du roi en parlement 1598, 1634, dt rue au Feurre à l'enseigne du Bras d'Or paroisse St-Eustache 1587 x pc 5.1.1587 Y128 f°368 Anne COSSÉ fille de Jean de COSSÉ et Cécile PASSART [corrections par email d'Emmanuel Clause] d'où
1. N. VIVIEN x Claude TAIGNIER / TANNIER / TASNIER (signe TAIGNIER) avocat au parlement et au conseil privé du roi 1634
2. Marie VIVIEN Louis de LA MOTHE écuyer sieur du Fay 1627
3. Elizabeth VIVIEN (bénéfice d'âge Y3901 23.9.1634 [R2005]) 22 ans en 1634. En 1627 elle est recherchée en mariage par le sieur Damy (avis Y3891 12.6.1627 [R1444], procuration pc Thevenin)

IIbis. Jacques VIVIEN +av1588 marchand et bourgeois de Paris ca1564 x avant 1564 Catherine GARRAULT / GARAULT +24.6.1615 St Sépulcre (iad 26.10.1615 XXXVI-129, testament Guerreau et Jolly 30.3.1609) (meme tombe que précédents et que François Garrault sieur des Gorges, conseiller du Roy, président et trésorier général de France au bureau des finances de Chaalons) [armes idem des vivien ci-dessus] dt rue St-Denis paroisse St-Eustache 1588 fille de François GARRAULT l'aisné marchand et bourgeois de Paris et Marguerite GOBELIN (cf notes Denis Richet [R6880], ses descendants sont héritiers de « héritiers par bénéfice d'inventaire de Nicolas GARAULT vivant sr de Gorges et fils de deffunt Mtre Anthoine GARAULT bourgeois de Paris frère de ladite Catherine Garault dt rue St-Antoine psse St-Paul dont le partage à lieu 8.8.1680 pc Lorimier XI-278 [I0548] d'où
1. Claude VIVIEN ca1624 marchand bourgeois de Paris x Jolly et Chanerault 19.10.1599 Ysabelle de SAINT-QUELIN fille de Simon et Perrette BLANCHER
2. Madeleine VIVIEN ca1623 +164? dt rue saint-Denis paroisse Saint-Eustache 1586 x1. pc Imbert et Parque 30.1.1575 Jean DUBOIS +av1575 marchand tapissier bourgeois de Paris x2 pc Parque LXXXVI-124 29.5.1586 décrit in Richet S [R6880] Jean GALAND / GALLANT / GALLAND +3.11.1598 Paris à 60 ans Saint-Sépulchre natif de Pezenas en Languedoc, marchand et bourgeois de Paris. dt rue Saint-Denis paroisse Saint-Jacques de la Boucherie 1586. Il y a une convention suite à son décès avec ses associés pc Parque LXXXVI-125 28.11.1598 (décrit in Richet S [R6880] d'où
du premier lit
a. Jean DUBOIS le jeune
b. Marie DU BOYS mineure 1586
du second lit
c.? Claude GALLAND auditeur des comptes 1623
3. Catherine VIVIEN (testament V-75 12.8.1630) ca1630 x1. pc Martin Haguenier et Pierre Belot 28.1.1582 Nicolas CHARLIER x2 pc Chazerets et Edme Parque 11.6.1594 (séparée de biens) François HIEROSME / HIERAULME +v1630 (iad V-74 25.5.1630 receveur général de l'Hotel Dieu, dt rue de la Grande Truanderie paroisse Saint-Eustache 1630 d'où
du premier lit
a. François CHARLIER +av1680 receveur des tailles en l'Election de Reims dt rue de la Grande Truanderie paroisse Saint-Eustache 1623, bourgeois de Paris x pc 17.1.1623 CVIII-63 Marie PETIT fille de Pierre conseiller notaire et secrétaire du roi maison et couronne de France dt rue de Jouy paroisse Saint-Paul et feue Marie MAILLARD d'où
a1. François CHARLIER advocat en? parlement 1680
a2. Pierre CHARLIER capitaine au régiment d'Auvergne 1680
a3. Jacques CHARLIER directeur des postes des Flandre 1680
a4. Balthazard CHARLIER bourgeois de Paris 1680
a5. Marie fille majeure « vivantes et jouissantes de leurs droits dt à Paris rue Culture-Ste-Catherine psse St-Pau » 1680
a6. Marguerite CHARLIER fille majeure « vivantes et jouissantes de leurs droits dt à Paris rue Culture-Ste-Catherine psse St-Pau » 1680
b. Catherine CHARLIER +av1624 x Charles LANGLOIS commissaire au chatelet
du second lit
c. François HIERAULME receveur général de l'Hotel Dieu
b. Valentin HIERAULME +av1630 docteur régent en médecine dt rue Saint-Denis paroisse Saint-Eustache 1624 x pc 11.2.1624 Laurence de VELLEFAULX/VELFAUX fille de Claude juré roi maçonnerie d'où
b1. Catherine HIERAULME ca1630
c. Marie HIERAULME x 3 ou 4.2.1620 LIX-54 f°201 Guillaume HERBIN notaire au chatelet
4. Anne VIVIEN +1638 Paris, St Paul (partage LXXXVII-488 9.8.1637 et 22.8.1637). elle fait une promesse à son gendre pc 3.7.1624 à la suite d'un acte de 1608 XXIX-119 [F9967] x pc LXXXVI-128 20.7.1588 Antoine LEFEBVRE +av1608 +St Paul greffier au bureau de la trésorerie général de France dt rue du Plat d'Etain paroisse St-Germain l'Auxerrois 1588, conseiller notaire et secrétaire du Roy et contrôleur de ses finances (alias controleur en la chancellerie de Paris)
a. Antoine LEFEBVRE conseiller au parlement (requetes du Palais) dt rue Geoffroy Lasnier
b. Elisabeth LEFEBVRE +1621 (partage LXXXVII-488 9.8.1637) x pc LXXXVII-429 24.4.1611 Jean PICOT receveur général des finances à Moulins et receveur des gages au Parlement de Normandie fils de Claude marchand épicier bourgeois de Paris, juge consul 1580 et Barbe de BORDEAUX d'où
b1. Claude PICOT (peut-être iad LXII-199 18.11.1668)
b2. Antoine PICOT +1638 (iad LXXXVII-491 29.6.1638, partage LXXXVII-497 10.5.1639) conseiller à la cour des aides 1638, un des douze, mort 3 mois après sa reception dt rue Saint-Antoine paroisse Saint-Paul 1636, rue vieille du Temple paroisse Saint-Gervais 1638 sans alliance
b3. Suzanne PICOT x Claude HARDY maitre des comptes
b4. Marguerite PICOT x LXXXVII-469 5.12.1632 Charles PINON +1672 (partage LXII-207 18.8.1672) conseiller au chatelet puis conseiller à la cour des aides 1632-1634 fils de Jacques PINON sgr d'Anzy et de Velay sur Seine conseiller d'Etat, doyen au parlement et Jeanne LE PEULTRE
c. François LEFEBURE +av1680 conseiller du roy et maitre ordinaire en sa chambre des comptes dt rue .. du Temple psse St-Paul, d'où
c1. Anthoine LE FEBURE chev, sgr de la Malmaison conseiller du roy en sa cour des aydes de Paris
c2. Pierre LE FEBURE chevalier sr de Bissy escuyer de la Reyne dt Isle Nostre Dame sur le quay des Baleons psse St-Louis
5. Charles VIVIEN +av1680 prestre
6. Jacques VIVIEN ca1680 avocat en parlement

Dans les témoins à l'avis de 1666 (FeydeauxVivien) – procuration de Vau et Bigot 20.2.1666:
- Louis de MACHAULT conseiller du roy en ses conseils maitre des requetes des son hotel et président de son grand Conseil, oncle maternel (mais plutot x d'une Feydeau), Louis BOURGOING conseiller du roy en ses conseils maitre ordinaire en sa chambre des comptes cousin germain maternel, Estienne ROUJAULT conseiller du roi et auditeur en sa chambre des comptes aussy cousin maternel, Jean du SEILLET(?) conseiller du roy en sa cour de parlement et président aux requestes du palais cousin germain (pat ou mat?) à cause de sa femme, Pierre de CREIL conseiller du roy en ses conseils et maitre ordinaire en sa chambre des comptes cousin germain à cause de sa femme (mat ou pat?)

- Elizabeth VIVIEN (bénéfice d'âge Y3901 23.9.1634 [R2005]), fille de François Vivien et Anne de Cossé: Nicolas MALLAND conseiller du roi en sa cour du parlement cousin paternel, Jean DUBOIS bourgeois de Paris cousin paternel, Robert LE JAY conseiller et secrétaire du roy maison et couronne de France et de ses finances cousin paternel, Nicolas de CUIGY conseiller du roi en ses conseils d'estat privé cousin paternel, Alexandre GUIGNARD chef de gobelet de la reyne cousin germain paternel
en 1627: Nicolas VIVIEN conseiller du roi et maitre ordinaire en sa chambre des compte cousin paternel, et oncle paternel en 1634

Anne VIVIEN x Nicolas de CHASTEAURU +av1640 (avis Y3908B 22.10.1640 [R2184]): Nicolas MELIAND conseiller du roy et président aux enquetes en sa cour du parlement cousin maternel, MR LE FEBURE conseiller du roi en sa cour de parlement et commissaire aux requetes du pallais cousin maternel, Jean de CUIGY conseiller et secrétaire du roy maison et couronne de France, Nicolas de CUIGY conseiller du roy en son conseil d'estat cousins maternels, Simon LE VUGT?? cousin maternel et curateur

1372 – Gaucher VIVIAN conseiller au parlement de Paris en 1372. Il fut nommé commissaire pour faire le procès à ceux qui avaient fait des malversations sur le fait des aides et finances par lettres du roy Charles V datée du 6 avril 1374. [armes: d'azur flanqué d'argent (ie écartelé en sautoir), au sautoir engreslé de gueules, accompagné en chef et en pointe de deux tours d'or, et en flanc de deux lions affrontés de sable
1418 – Jean VIVIAN conseiller au parlement par lettres du 22 juillet 1418 en la grande chambre des Enequestes
1426 – Jean VIVIAN conseiller en parlement en 1436. Dès l'an 1426, il avait été fait président des Enquestes sous Henri VI roi d'Angleterre (armes idem que Gaucher)
1440 – Nicolas et Jacques VIVIEN marchand drapiers bourgeois de Paris executeur du testament de Jehan VIVIEN leur frere conseiller au parlement et doyen de Saint-Germain l'Auxerrois (analyse [R1538]
1464 – (M CCC LXIV) – Marie VIVIAN x Jacques FOURNIER +3.2.1464 l'aisné conseiller du roi en sa cour du parlement à Paris (qui x2. Denise de VAUDETAR +3.3.1477) d'où postérité [arme: d'azur flanché d'argent au sautoir engrélé de gueules accompagné en chef et en pointe de deux tous donjonnées d'or, à dextre et à senestre de deux lions affrontés de sable)
1482, 17 août. Constitution par Jean Fortin, prêtre, proviseur du collège de Navarre, à Jeanne Vivien, veuve d'Étienne du Tremblay, bourgeois de Paris, de 8 l.p. de rente.  17.8.1482 VIII-4
1486, 11 avril. Quittance donnée par Marguerite Vivien, veuve de Jean de Marle, contrôleur de la recette générale des finances du Roi sur et deçà les rivières de Seine et Yonne, et par Jeanne VIVIEN, veuve d'Étienne de Tremblay, marchand bourgeois de Paris, à Christophe de Barbenchon, chevalier, seigneur de Canny et de Varennes, pour 20 écus d'or représentant les arrérages de 30 écus d'or de rente que Christophe leur a constituée. (Cancellé).  11.4.1486 VIII-20
1490 – Marguerite VIVIEN +1490 (iad VIII-37 15.10.1490, non consulté) dt rue de l'Arbre Sec x Jean de MARLE +av1490. Son inventaire présente des titres pour des biens situés à Champueil (fief et mairie), à Feucherolles, à Rueil, à Héricy (hôtel, grange, pressoir, vignes, rentes foncières) à Suresnes (ile sur la seine, vignes), à la Ville l'évêque, hors la porte Saint-Honoré (maison et jardin) à Charonne (hôtel, foulerie, pressoir, colombier, jardin, vignes), et à Paris (hôtel, rue Saint-Christophe, pres Notre Dame et petit hôtel voisin, à l'enseigne du Pourcelet, au coin de la rue des Oublayers, dite de la Licorne); etc etc. d'où
1. Germain de MARLE conseiller du roi,général en la cour des monnaies
2. Colette de MARLE veuve de Jean de LA POTERNE +av1490
3. Madeleine de MARLE x Nicolas POTIER conseiller du roi et général en la cour des monnaies
[source Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982)
1513 - Paiement d'un pourcentage à Jean VIVIEN, grenetier de Paris, pour la vente du sel de Paris.  12.11.1513 VIII-12
1528 – Germain VIVIEN grenetier à Paris pc CXXII-1027 8.9.1528 et CXXII-2 23.10.1528
1530 - Geneviève VIVIEN (+? 1.7.1517) x Thomas du RUT +17.11.1530 St Gervais marchand bourgeois et quartenier de la ville de Paris (élu le 26 mars 1528, marguillier de Saint-Gervais en 1502-1503 et 1505. En mai 1511 c'est un des huit commis au gouvernement temporel de l'Hôtel Dieu (il x2. Jeanne POUGEOISE)
1550 – Jeanne VIVIAN x Robert BELLOTEAU procureur et receveur de la terre et seigneurie de Fontenay-en-Brie (donation mutuelle pc 21.10.1550 insinuations)
1552 – Michèle VIVIAN (iad CXXII 1381 30.6.1552 non consulté) dt à Paris rue d'Orléans x1. Jean de NOGENTEL +av1552 x2. Jean de la BRETONNERIE conseiller à la cour des aides +av1552 d'où
du premier lit
1. Marie de NOGENTEL x? Jacques de ? D'où des enfants
2. Barbe de NOGENTEL x Guillaume de LARCHE greffier au bailliage de Meaux
3. Catherine de NOGENTEL x Pierre de REBENTEL
du second lit ?
4. Barbe de la BRETONNERIE
5. Geneviève de LA BRETONNERIE x Guillaume ALLEGRIN avocat en parlement
[source: Florence Greffe & Valérie Brousselle, inventaires apres décès 1547-1560), 1997 ]
1559 – François VIVIEN ca1564 x Anne GARRAULT +17.1.1559 St Sépulcre fille de François GARRAULT sieur de Gorges, bourgeois de Paris et Marguerite GOBELIN [armes idem des vivien ci-dessus]
1571 – Marie VIVIEN +St Merry x Jean AUBRY +St Merry. Ils fondent le 21.6.1571 une messe moyennant 165 livres de rente sur l'hotel de ville dont descend Robert AUBRY maitre des requetes au parlement de Paris [armes idem des vivien ci-dessus]
1580 – Louis VIVIEN écuyer sieur de Saint-Marc indemnité, constitution (pc LIX-3 16.1.1580 non consulté), constitution LIX-3 24.3.1580) [source fichiers AN)
1587 - Jean VIVIEN/VIVIAN +27.8.1587 Saint-Eustache à 43 ans et trois jours marchand bourgeois de Paris x Louise LE COMTE (LE CONTE) (Armes: Ecartelé en sautoir d'azur à la tour d'or, et d'argent au lion de sable, au sautoir denché de gueules brochant sur le tout)
1597 – Nicolas VIVIEN marchand bourgeois de Paris x Anne TURGIS (cf iad Turgis 1597 analyse [R1538]
1623 - Jean VIVIEN sr de Saint-Marc, reçu correcteur des comptes le 24 aout 1613 au lieu de Prosper de Chézelles en exercice jusqu'en mars 1623
1623 - iad Jean VIVIEN 27.1.1623 REP1 XXI Demas
1634 - iad Jacques VIVIEN 4.5.1634 REP1 XXI Demas
1634 – Elizabeth VIVIEN +8.9.1634 Saint-Eustache à 48 ans x François JUIF +24.7.1643 à 65 ans maistre barbier chirurgien de la ville de Paris
1648 - CXVII-525 Thomas VIVIEN, Marguerite FEYDEAU 7.1.1648 (autres actes Vivien dans le répertoire), mariage Pierre VIVIEN et Jeanne BRUNET 12.1.1648,


ROBINEAU (Paris)

Actes originaux (analyse bienvenue):
- Extraits sépultures AN M611 [A6061]

Arme Robineau: d'Azur à la bande d'argent accompagné de six étoiles d'or
1486 – Jean ROBINEAU +1.9.1517 Saints-Innocents, sgr et baron du Tour en Champagne (Tours-sur-Marne) reçu maitre des comptes le 9 mars 1486, resta en exercice jusqu'au 22 juillet 1492, notaire et secrétaire du Roi en juin 1498, secrétaire des Finances de 1488 à 1496, contrôleur général d'Outre-Seine le 28 octobre 1493, trésorier de France en la charge du Languedoc entre le 15 décembre 1499 et le 2 septembre 1500 d'où Antoine +24.8.1509 Saints-Innocents notaire "dudit seigneur" (conseiller notaire et secrétaire ?) [source Epitaphier – Armes: d'Azur à la bande d'argent acc de six étoiles d'or]. L'exécuteur testamentaire d'Antoine Robineau fut Jean VIVIEN maitre des comptes en 1505. Il demanda au chaitre de Saint-Germain le 23 décembre 1511, l'autorisation de placer une croix de pierre sur la tombe d'Antoine, au cimetière des Innocents, promettant de donner sur la succession quelques chose à l'église de Saint-Germain l'Auxerrois, attendu que le feu père dudit Vivien a donné des verrières à l'église (AN LL 400 f°134, épitaphier, t VI notice 2717 Saints-Innocents


FOURNIER (Paris)


celle qu m'interesse:

III. René VIVIEN +25.12.1557 Paris, Saints-Innocents notaire et secrétaire du Roy 1500 dont il résigne en 1555 pour son fils René, élu conseiller de ville à la place de du Mortier le 8.4.1549. seigneur de Saint-Marc sous Dammartin (Saint-Mard, 77) et de la Grange-Batellière lez Paris (aujourd'hui IXe arrondissement entre les rues de la Chaussée d'Antin, de Provence, du Faubourg-Montmartre et les boulevards Montmartre et des Italiens, cf M. Dumolin, notes sur le lottissement de la Grange Batelière dans le Vieux Montmartre, 1926 p 35-50) x avant 1569 Geneviève FOURNIER (testament pc Levacher, quittance 23.1.1603, 4 héritiers) d'où
(armes Fournier cité dans le tableau malte Feydeau, d'azur au poisson mis en face d'or surmonté de 3 fleurs de lys rangée de mesme)

Geneviève FOURNIER serait fille de Nicolas FOURNIER et Geneviève SANGUIN d'après un tableau de preuves pour malte

autre:

Source: Epitaphier du Vieux Paris - Michel Popoff, Prosographie des gens du Parlement de Paris, 1996 (voir édition 2003) - Emile Campardon et Alexandre Tuetey, Inventaire des registres des insinuations du châtelet de Paris, règnes de François Ier et de Henri II (1539-1559), 1906 (d'autres Fournier dans l'ouvrage)
Voir: Madeleine Jurgens, inventaires apres deces 1483-1547, 1982 - Florence Greffe & Valérie Brousselle, inventaires apres décès 1547-1560), 1997 - Ernest COYECQUE, recueil d'actes notariés relatifs à l'histoire de Paris, 1885
voir généalogie Fournier in BNF Ms Fr 4752 42 page 193 in et 75 page 483

Armes: d'azur au vautour d'or enserrant une colombe d'argent, à la bordure d'or chargée de six croissants de sable

I. Pierre FOURNIER natif de Saint-Marcel près Argenton homme d'armes sous Charles VII au siège de Paris x Anne RENIGRALE du même lieu d'où
1. Guillaume FOURNIER conseiller clerc au parlement, reçu le 25 février 1454 (ou recu le 27 nov 1476? mourut en 1504 ?)
2. Jacques qui suit II.
II. Jacques FOURNIER +3.2.1464 Cordeliers conseiller en sa cour du parlement de Paris x1 Marie VIVIEN fille de N. maistre en la chambre des comptes x2. Denise de VAUDETAR +3.3.1477 Cordeliers (ou 3.3.1527?, inhumé prés son mari) fille d'Artus sieur de Pouilly le Fort, valet de chambre du roy, conseiller au Parlement de Paris et Marguerite de CHANTEPRIME sa deuxième femme d'où
du premier lit
1. Jacques FOURNIER, dit le Jeune + Cordeliers sgr de Créteil reçu conseiller au parlement de Paris x Denise de CORBIE fille de Guillaume président à Mortier au parlement de Paris et Jeanne de LONGUEIL
2. Guillaume FOURNIER conseiller au parlement de Paris reçu le 27 novembre 1480
3. Jean FOURNIER conseiller au parlement de Paris reçu le 11 aoust 1476
du second lit
2. Philippe FOURNIER +15.8.1500 conseiller au parlement de Paris, reçu le 11 may 1482 et es requeste du Palais, prothonotaire du Saint-Siège, doyen d'église de Tournay et sous-doyen de Chartres
3. Marguerite FOURNIER +17.6.1509 Cordeliers (ou son époux) x Michel de CHAMRON l'aisné seigneur de la Bourdinière avocat en parlement
4. Catherine FOURNIER +1.7.7.1518 Cordeliers x Estienne PETIT, +29.4.1523 Cordeliers chevalier sgr de Croissy, de Collegien en Brie et de Valorges maitre ordinaire en sa chambre des comptes à Paris, conseiller notaire et secrétaire du roy, et trésorier de son ordre de Saint-Michel, natif de la ville de Montpellier en Languedoc d'où
a. Anthoine PETIT +15.12.1508 Cordeliers notaire et secrétaire du Roy et auditeur en sa chancellerie
b. Etienne PETIT
d'un des mariages:
- N. FOURNIER fille de Jacques conseiller au parlement x 1466 Martial d'AUVERGNE procureur en la cour du parlement et notaire au chastelet. 3 semaine après son mariage, le jour de la Saint-Jean-Baptiste 1466, il tomba en frénésie et se jetta par la fenêtre de sa chambre en la rue et sa cassa la cuisse.

Non relié:
- Gabriel FOURNIER conseiller au parlement le 3 décembre 1582 x Nicole HABERT

I. N. FOURNIER d'où
1. N. qui suit II
2. Pierre FOURNIER md bourgeois de Paris 1547
3. Nicolas FOURNIER +av1547 md bourgeois de Paris
II. N FOURNIER +av1547 d'où
1. Louis FOURNIER dt rue d'Orléans près des Filles-Repenties. Il fait donation de tout droit sur la succession de son oncle, Nicolas à Pierre son autre oncle pc 16.5.1547 (insinuation)

I. N. FOURNIER +av1550 d'où
1. Marguerite FOURNIER x Antoine DU BOYS avocat en parlement
2. Madeleine FOURNIER +av1550
3. André FOURNIER écolier étudiant en l'Université de Paris. Il faut donation pc 7.9.1550 (insinuations) à sa soeur Marguerite des biens, meubles et immeubles à lui échus par le décès de leurs parents et de s soeur madeleine sous réserve de conserver l'usufruits. Dont une maison faisant le coing de la Ferronnerie, en la censive du Roy.

1546 – Robert FOURNIER sg de la Mare fit donation le 4.12.1545 à Jacqueline FOURNIER x Raoul MOIREAU receveur des tailles et aides de château-Thierry des terres et seigneuries de la Mare, Chardonneret, Petit-Mont, sises à Maule-sur-Mauldre et de Launay size à Mareil-sur-Mauldre. Terres évalués à 7000 livres, qu'ils firent donation à Claude HALLé notaire au chatelet de Paris pc 1.4.1546 (insinuation) à charge dudit donataire d'accomplir le testament de Robert Fournier.
1545 – Denis et Pierre FOURNIER marchand bourgeois de Paris, cousins de Jean LE JAY bourgeois de Paris, qui leur fait donation pc 13.3.1545 (insinuations) de la moitié d'une maison de deux corps d'hôtel à Paris « rue Quinquenpoix », faisant le coin de ladicte rue, devant l'église Sainct-Josse, où est pour enseigne la Serraine » attenante à la rue Aubry-le-Boucher moyennenant une rente.
1546 – Jacques FOURNIER +av1546 x Jeanne BOUCHER d'où Guillaume FOURNIER écolier, étudiant en l'Université de Paris. Il reçoit pc 8.7.1546 (insinuation) les droits de sa mère sur l'hôtel et manoir seigneurial de la Court à Sarcelles, consistant en donjon et édifices, clos de fossés à eau, sur le fief de Robillart de Mortefontaine à Sarcelles, sur le moulin de Couppin, sur le jardin de Tournay, clos de murs, devant ce moulin, sur des terres, prés, oseraies, vignes et rentes aux terroirs de Sarcelles, de Saint-Brice-sous-Forêt, d'Ecouen, de Villiers-le-Bel, d'Ermenonville, et aux environs, notamment sur le fief de la Haye des Champs à Saint-Brice.
1553 – Guillaume FOURNIER écuyer licencié ès droits, avocat en parlement, frère de Philippe FOURNIER veuve de Pierre de THUMERY éc sgr de Rocquencourt, donation d'une rente de 100 écus d'or sur les fermes de la ville de Paris à son frère pc 12.8.1553 (insinuation)
1553 – Robert FOURNIER bourgeois de Paris, donation à Charles FOURNIER conseiller sur le fait de la justice du Trésor à Paris, son neveu pc 14.8.1553 (insinuation) d'une maison size à Paris, rue « au Feurre » près les Saints-Innocents, à l'enseigne de la Pomme rouge, attenante, d'un côté, à la maison ayant pour enseigne l'Echiquier, habitée par le donateur, d'autre coté à la maison en laquelle pend l'enseigne de la Fleur de lys.

Source: Lapeyre et Scheuler, les notaires et secrétaires du roi.., 1978
266. FOURNIER (Jean) + après 1509 (infra).
I. Épouse : Renée Burdelot (généalogie, pi. XXVII). Fille de Jean sr du Plessis-Mac& dit aussi le Plessis-Rideau et Marguerite LE PICART
II. Il apparaît comme « secrétaire de la guerre » le 6 nov. 1480 (B. N., fr. 25780, n° 83), et il est cité comme n. et s. le 25 sept. 1481 (B. N., nouv. acq. fr. 7639, fol. 283-284) et en 1482 (B. N., P. Or. 513, doss. 11573, p. 21). Il signa deux accords en Parlement : le 4 avr. 1489 et le 9 mars 1503 (A. N., Xlc 225B et Xlc 233). Il était encore n. et s. en 1509 (A. N., P 2303, p. 370). Le compte du demi-marc d'or des années 1507-1514 mentionne Tristan de Reilhac comme son successeur par résignation (Tessereau, I, p. 80). Il s'agit sans doute d'un parent, car Clément de Reilhac (1436-1469) avait épousé Anne Fournier (Mém. de la Soc. de VHistoire de Paris, XII, 1885, p. 231, n. 6).
Signature : 1482, 1er févr. (B. N., Clairambault 165, p. 5005, n° 122).
Il était receveur des aides en l'élection d'Avranches le 26 janv. 1483 et le 12 janv. 1488 (B. N., P. Or. 213, doss. de Batarnay 4810, p. 8 et 17).
Il fut commis au paiement des 200 archers du 1er oct. 1482 au 30 sept. 1483 (B. N., lat. 18347, fol. 14VO) ; en 1493 on précise qu'il est commis au paiement des deux cents archers français de la garde du roi et d'un trompette, commandés par le sr de Crussol (B. N., fr. 32511, fol. 420) ; en 1495 et 1496 il n'est pas mentionné de trompette (fr. 8310, fol. 158VO). Il fut aussi commis au paiement des archers de la petite garde du 1er oct. 1485 au 30 sept. 1486 (B. N., lat. 18347, fol. 4).
IV. Un exemplaire de l'ordonnance de 1482 sur les privilèges des n. et s., copié en 1504, porte l'ex-libris de Jean Fournier (B. N., fr. 25138).
Homonymes : Jean Fournier, procureur du roi dans le bailliage de Tournai de 1475 à 1477 (Gallia regia, VI, nos 22459-22460) ; mais, comme il a été emprisonné six ans à la Bastille à partir de 1477 (idem), il ne peut s'agir du n. et s. qui exerçait en 1480 les fonctions de secrétaire de la guerre (supra).
Aucun lien n'a pu être établi entre le n. et s. et Jean Fournier, conseiller à la Chambre du Trésor de 1512 à 1534 (Dupont-Ferrier, Trésor, p. 86, n° 122 bis).

267. FOURNIER (Thomas).
II. Désigné le 27 juill. 1470, en même temps qu'un autre n. et s., Pierre Boitel, pour faire partie d'une commission envoyée en Lyonnais et en Auvergne (H. Surirey de Saint-Rémy, Jean II de Bourbon, p. 152, n. 2).
Le 2 nov. 1472 Thomas Fournier, n. et s., se rendit d'Amboise à Paris pour faire vérifier à la Chambre des comptes la fondation royale à Notre-Dame de Sales, dans la ville de Bourges (B. N., fr. 20685, p. 587).

268. FOURNIER.
II. Contreseings en déc. 1461, le 16 févr., en mars et en mai 1462 dans A. N., JJ 198, nos 54, 324 et 340 ; Ordonnances, XIX, p. 239.
Signa des accords en Parlement le 6 et le 11 sept. 1462, et le 9 févr. 1465 (A. N., Xlc 202, n° 83 ; Xl° 203A, n° 29 ; et Xlc 205, n° 72).
Signature : 1462, 6 sept. (A. N., Xlc 202, n° 83).
Il s'agit peut-être du même n. et s. que Thomas Fournier (notice 267).


SANGUIN (Paris)

source: MS 3676 B Arsenal - quartiers maltes, p 128 MS 3677 p 44 – Epitaphier du Vieux Paris - Emile Campardon et Alexandre Tuetey, Inventaire des registres des insinuations du châtelet de Paris, règnes de François Ier et de Henri II (1539-1559), 1906 – Anselme (Sanguin de Meudon) - notes de Denis Richer [R6880] – Michel Popoff, prosopographie du Parlement de Paris- Martine Duranton-Bennini, les conseillers à la cour des aides 1604-1697, thèse - Haudicquer de Blancourt, nobiliaire de Picardie, 1693 (exemplaire BN Autriche sur google book) – d'Hozier, Armorial général de France, 1738 – Preuves St-Cyr Sanguin 1722 (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b90068191/f154) – Abbé Lebeuf histoire du diocèse de Paris

voir: Emile Campardon et Alexandre Tuetey, Inventaire des registres des insinuations du châtelet de Paris, règnes de François Ier et de Henri II (1539-1559), 1906 pour autres références – preuves maltes

René-Pierre Connat à fait généalogie Sanguin:
http://bondy-histoire.chez-alice.fr/Sanguin.htm

voir:
- Partage de Isabelle SANGUYN, lors de son décès veuve de Me Michel de VAULX, Repérant et Repérant, 11 avril 1600

Armes: d'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules
Armes: d'azur à la bande d'or, accompagnée en chef de trois glands d'or 2 et 1, et en pointe de deux pattes de griffons du même, à l'orle de trois demi-orses d'argent au quartier dextre de la pointe (armes Jacques SANGUIN sgr de Livry +1600 et son fils Christophe]

I. Simon SANGUIN marchand drapier dt rue St-Honoré près l'église de St-Innocents [une note manuscrite en marge du Nobiliaire de Picardie d'Haudicquet de Liancourt parle d'un Claude Sanguin md drapier père de Simon II]
II. Simon SANGUIN (partage d'héritage 11.9.1513 VIII-12) marchand drapier bourgeois de Paris 1494, nommé en novembre 1493 capitaine gruyer de la forêt de Livry et de Bondy, receveur des tailles en l'election de Paris dt rue St-Honoré à l'image Notre-Dame, il achête les terres de Livry et de Coubron pc 31.4.1499 à Jean de Chabannes. Il est taxé de 2 écus à l'emprunt de 1495. Il est enterré à St-Merri. Son partage fut ordonné par arrêt du parlement du 23 mars 1526 x1. Marie MARTIN x2. Marguerite LECOCQ fille de Gérard LECOCQ et Gilette de CORBIE [nota bene: Epitaphier du Vieux Paris t IV 1523] (Catharina Le Coq in matriminium juncta est Simoni Sanguin, domino de Livry] d'où
du premier mariage
1. Nicolas qui suit III.
du second mariage
2. André SANGUIN +14.4.1539 Paris, St-Innocens licencié en loi, bailli de Fresnay-le-Vicomte, conseiller au parlement de Paris reçut entre le 30.7.1524 et le 24.5.1531 mort sans hoirs en 1539. Selon Popoff: « Il mourut le 14 avril 1539, inhumé en l'église des Saints-Innocens. C'étoit, dit Blanchard, «la sépulture de ses ancestres»; mais il se trompe, c'étoit la sépulture des Sanguin de Meudon, mais non celle des Sanguin de Livry. Il s'est trompé sur la famille, et peut-être aussi sur la sépulture, il lui donne pour armes d'argent à la croix engrêlée de sable, cantonnée de quatre merlettes de même. » x Jeanne de LA PLANCHE selon popoff
3. Claude SANGUIN seigneur de Santeny md drapier échevin de Paris 16.8.1523 qui suit IIIbis
4. Jean SANGUIN écuyer seigneur de Fontenay-le-Bel receveur des tailles en l'election de Paris x 17.7.1517 Anne de CORBIE dame de Jaigny fille de Laurent de CORBIE sieur de Jours et de Jaigny et de Jeanne d'ANGLURE dont « est venu un gouverneur de Soissons selon Haudicquet de Liancourt dont descendant au 5eme degré Charles-Auguste-François Sanguin capitaine de carabiniers et chevalier de St-Louis dont
a. Robert SANGUIN seigneur de Fontenay-le-Bel
5. Françoise SANGUIN x Pierre PIERSEULT / TRESAULT 1er huissier de la cour de parlement
6. Françoise SANGUIN religieuse à Poissy
7. Louise SANGUIN +1.2.1552 dame de Courberon x Charles de LOUVIERS +17.3.1545 seigneur de Chastel et de Nangis conseiller au parlement et président aux enquetes
8. Marie SANGUIN fille mineure 1513
9. Simon SANGUIN fils mineur 1513
III. Nicolas SANGUIN +30.11.1545 Paris, St-Merry éc sgr de Livry fut successivement conseiller en la chambre du trésor, avocat du roy aux requestes de l'hôtel et secrétaire du roi, reçu conseiller clerc au parlement de Paris reçu en 9.3.1512, il fut nommé l'un des commissaires pour le jugement du procès du chancelier Poyet le 7.4.1543 x1. Jeanne SAUVAGE x2. 7.9.1521 Jeanne de LOUVIERS +1578 veuve de Jean Le CAMUS l'un des secrétaire de la cour de parlement fille de Jean de LOUVIERS échanson du roi et Marie de MARLE d'où
du premier lit, 2 filles
1. Marie SANGUIN x Jean POSTEL seigneur d'Ormoy d'où
a. Charles POSTEL seigneur d'Ormoy et de Couberon chevalier de l'ordre du roi et gentilhomme ordinaire de sa chambre
2. Catherine SANGUIN +10.5.1544 Saints-Innocents dame de Beaumont en Thierrache et de Livry en Launay x Christophe LE PICART +15.3.1549 Saints-Innocents éc chev sgr d'Arzillemont, d'Aubigny et Serrigny en Thierrache fils de Jean LE PICART sieur de Radeval et de Serrigny en Thierrache d'où Antoine, fils ainé inhumé en la grande église Nostre Dame du Grand Andilly (Andelys, 27) [d'azur au lion d'or armé et lampassé de gueules]
du second lit 2 fils et 2 filles
3. Christophe SANGUIN chanoine de Notre-Dame chez qui se réunissait les extrémistes de la ligue avant le meurtre du président Brisson. Il est sur la liste des signataires d'une lettre des Seize auroi d'Espagne en novembre 1591, il est rappelé à Paris en mai 1595 grâce à la recommandation de M. de Pontcarré « combien que le dit Sanguin fust des Seize, et qu'en sa maison, là où; ils s'assembloient ordinairement, la mort du feu président Brisson et des autres eust été complottée et arrestée »
4. Madeleine SANGUIN x 1.9.1543 André MAILLART seigneur des Boulets conseiller au parlement de Paris
5. Jacques qui suit IV
IV. Jacques SANGUIN seigneur de Livry lieutenant général des eaux et forêts de France, conseiller de la ville de Paris aout 1586, 13.5.1591 x Barbe de THOU fille de Augustin de THOU sr de Bonneuil président au parlement de Paris et Claude de MARLE. Ils firent une donation mutuelle pc 13.8.1548 (insinuations) d'où
1. Claude SANGUIN x 29.9.1576 Claude du PUY seigneur de St Germain et de La Val en Forest conseiller au parlement de Paris 1576, président au parlement [épitaphe en latin en latin t II 593] fils de Clément du PUY avocat célèbre au parlement de Paris et Philipotte PONCET d'où postérité (cf popoff art du Pui) dont
a. Nicolas du PUY chevalier de malte 1607
2. Jacques qui suit V.
3. Jeanne SANGUIN+St Merry x Geoffroy CAMUS sr de Pontcarré maitre des requetes en juillet 1573, premier président du parlement de Provence en 1588 puis à nouveau par Henry IV en 1598 d'où post.
4. Christophe SANGUIN chanoine de Notre Dame, prieur de Ceton
V. Jacques SANGUIN +décembre 1600 St Merry sgr de Livry [Livry Gargan, 93] conseiller au parlement de Paris 1582, prévost des marchands le 16.8.1606 à 1612 (réélu 2 fois pour 2 ans 16.8.1606 et 16.8.1610) et conseiller en la grande chambre de Parlement de Paris. Il habitait rue Barre-du Bec. Il était marguillier de Saint-Merry en 1605 x Marie (ou Marguerite) du MESNIL +1626 St Merry fille de Denis du MESNIL sr de Croquetaines/Crocquelaine avocat au parlement lieutenant de l'Amirauté de France et Claude VIALLARD / VIALART. Elle fonde deux obits à Saint-Merry la semaine après Quasimodo et après la Saint-Martin pour Jacques Sanguin et Jeanne Jacquemin d'où
1. Nicolas SANGUIN +15.7.1653 Paris seigneur de Tron chanoine de l'église de Chartres, conseiller au parlement de Paris le 20.7.1612, docteur en Sorbonne, évêque de Senlis, le 12.2.1623 qu'il résigna à son neveu en 1652, y fonda le monastère de la Présentation de la Sainte Vierge sous la règle de saint Augustin en 1628, et y établit des Jésuites en 1638, et mourut subitement à Paris dans la galerie du Louvre le 15 juillet 1653, âgé de 73 ans. Son corps fut porté à Senlis pour y être inhumé dans son église, et son coeur aux Jésuites de la rue Saint-Antoine à Paris.
2. Anne SANGUIN x Antoine du LAURENT seigneur de Ferrière premier médecin du roi
3. Christophe SANGUIN qui suit VI.
4. Jacques SANGUIN reçu chev de malte 1608 (Paris)
5. Marie SANGUIN religieuse
6. Antoine SANGUIN (Augustin SANGUIN) sieur de Villeneuve
7. Charles SANGUIN +23.11.1666 Paris, St-Paul secrétaire ordinaire de la Chambre du roy, commis de monsieur de Puisieux, secrétaire d'État, maistre d'hôtel ordinaire du roy en 1649 x Marie DOLLÉ fille de Louis DOLLÉ seigneur du Vivier intendant des finances d'où
a. Denis SANGUIN evêque de Senlispar la résignation de son oncle Nicolas et prédécesseur qui le sacra à Paris dans l'église des jésuites de St-Louis le 14.1.1632
b. Jacques SANGUIN seigneur de Livry conseiller et maitre d'hotel ordinaire du roi puis premier maitre d'hotel de sa majesté x Marie de BORDEAUX fille de Guillaume de BORDEAUX seigneur de Genitoy intendant des finances d'où
b1. Louis SANGUIN marquis de Livry
b1. Louis SANGUIN marquis de Livry
8. Denis SANGUIN +26.3.1670 Paris, St-Nicolas des Champs, sieur de Saint-Pavin, connu pour ses poësies, abbé de Notre-Dame de Grestain, Il étoit grand camarade du célèbre Jacques-Jérosme Vallée des Barreaux.
9. Henri SANGUIN sieur de Chastenet , élevé page de M. le duc d'Orléans, puis gentilhomme ordinaire du duc d'Orléans.
10. Magdelaine SANGUIN religieuse
VI. Christophe SANGUIN+29.9.1641 Paris, St Merry (ou +1632 selon Popoff) sgr de Livry conseiller au parlement de Paris le 20 mars 1613, président de la chambre des enquêtes et conseiller d'Etat. Prévôt des marchands de Paris de 1628 à 1632 (16.8.1628). Marguillier de Saint-Merry en 1604 et porte-ciel en 1613. En 1637 il reconnaît etre propriétaire d'une maison rue Barre-du-Bec x 1617 Isabelle SEGUIER +28.1.1666, inhumé le 29 à Saint-Sulpice fille unique de Jean SEGUIN maistre en la chambre des comptes de Paris et Marie HULIN d'où 6 enfants dont
1. Denis SANGUIN sieur de Livry et de Saint-Pavin +13.3.1702 à 81 ans inhumé à Senlis, reçu conseiller clerc au Parlement de Paris le premier aoust 1636, en la deuxième Chambre des Enquestes, abbé de Notre-Dame de Grestain en 1646, évêque de Senlis le 27 octobre 1679
2. Antoine SANGUIN +12.5.1684 Paris, St-Gervais conseiller et aumosnier du roy, grand prieur de Chablis, prieur de

IIIbis. Claude SANGUIN av1551 seigneur en partie de Santeny-en-Brie marchand drapier bourgeois de Paris, élu échevin de la ville de Paris, bailli de l'Artillerie du roi 1535 (alias bailly du louvre et lieutenant général de l'artillerie de France en 1536), Il fait un bail à ferme 5.9.1517 pc VIII-15 pour 9 ans une ferme au Bourget de 86 arpents [R1538]) x Etiennette LESCUYER elle fait une transaction sur des coupe de bois à la Charité sur Loire pc CXXII-1106 6.4.1551, un titre nouvel sur une terre Tremblay-les-Gonesse CXXII-1106 11.4.1551, elle était soeur de Simone LESCUYER épouse de Henry FAVEREAU puis Jean BOURSIER marchands drapiers bourgeois de Paris d'où
1. Etiennette SANGUIN (Thiennette SANGUIN) (iad III-194 8.10.1587) x Simon LALEMENT +av1579 avocat en parlement dt rue Jean-Pain-Mollet paroisse St-Merri d'où
a. Jacques LALEMENT sieur en partie de Pierrefite x pc 5.2.1579 XXI-35 Brigant notaire f°139 Anne MOREL dit MORELLY fille de Augustin MOREL dit MORELY conseiller du roi en sa justice du trésor à Paris et Jeanne de TARENNE
b. Etiennette LALEMENT x Pierre CHARLET conseiller du roi auditeur des comptes 1579
2. André SANGUIN (iad 13.6.1597 III-538, acte concernant sa succession 3.3.1605 VIII-566 f°276) sgr de la Maison-Rouge ca1590 conseiller du roi et général de sa cour des aides de 1568 à 1596, il avait des biens sis rue du Battoir, dt rue de la Platrière 1589 x Marie GROU (iad CVII-76 14.1.1600)
3. Pierre qui suit IV
4. Jean SANGUIN qui suit IVbis
5. Isabeau SANGUIN (partage pc Repérant et Repéarant 11.4.1600) x Michel de VAULX (iad VI-73 12.8.1558) avocat au parlement. Il y a une procuration pour partage 10.5.1551 XXIII-7 (les exécuteurs testamentaires sont sa veuve et Simon Lalemant avocat au parlement
6.? Catherine SANGUIN ca1564, 1575 x fiancaille en 1533 à St-Jean-en Grève Etienne LE PICART +av1560 sieur de Wideville alias seigneur de la Mothe-Gallin en Brie. Ils font un bail à rente puis ils vendent un moulin à Philippe de Flesselles médecin 19.8.1549 XIX-152, et 26.2.1544 n.s. XIX-164 d'où
a. Marguerite LE PICARD x pc 26.11.1564 (Y105 f°319) Christophe AUBERY / AUBRY bourgeois de Paris. la dot consiste en 3000 livres tournois et une maison et ferme à Crevecoeur avec les meubles qu'elle contient
IV. Pierre SANGUIN (iad 3.9.1590 LIX-20 [F3582] sr de Santery et d'Yvry sur Seine, auditeur en la chambre des comptes, maitre des requêtes ordinaire de l'hotel x Jeanne de HENEZ fille de Valéran de HENEZ et Hélène de MONSSOY. Jeanne de HENEZ fait un transport de rente pc LIX-4 21.8.1581 et une révocation de donation pc Y152 f°329v° 16.12.1612 d'où
1. Anne SANGUIN x Jean BOURDEREL (Jean BOURDEREUL) (iad 6.5.1608 LXXXVI-212 [R22924]) receveur des tailles en l'élection de Paris, receveur général des finances à Paris
2. Marie SANGUIN x Jean-Baptiste CHAMPIN alias Jean-Barthélémy de CHAMPIN +30.5.1605 St Paul [épitaphe en latin à lire, t XI, 4936] conseiller, notaire et secrétaire du roi, commis au paiement des Suisse, échevin de Paris d'où
a. Jeanne de CHAMPIN
b. Jean-Baptiste de CHAMPIN
3. Pierre qui suit V.
V. Pierre SANGUIN °30.5.1574 sgr de Santeny et d'Ivery sur Seine 16 ans en 1590 « dès le 30.5.1590) conseiller du roi et président trésorier de France en Champagne puis maitre d'hotel ordinaire du Roi x 15.4.1606 Marie LE TONNELIER fille de Claude LE TONNELIER secrétaire de la Chambre du Roi et Marie LE CHARRON d'où
1. Anne SANGUIN recoit une rente de 100 livres tournois de sa grand-mère Marie Le Charrron 29.1.1626 Y165 f°501
2. Claude SANGUIN +juillet 1680 conseiller et maitre d'hôtel ordinaire du roi et feus leurs altesse royalles monsieur et madame duc et duchesse d'Orléans d'où
a. Christophe SANGUIN seigneur de Maudegris, de Launay et de Favier en partie maitre d'hostel de feu le duc d'Orléans et ancien capitaine d'un vieux régiment
b. Claude SANGUIN abbé de l'abbaye des Pierres en Berry

autre fils de Claude Sanguin et Estiennette Lescuyer
IVbis. Jean SANGUIN (succession XI-113 28.4.1597) seigneur de Rocquencourt, Vaulusseaux, Santeni contrôleur des guerres puis notaire et secrétaire du roi maison et couronne de France 7.3.1558, échevin de la ville de Paris 16.8.1564. Il acquière la seigneurie de Rocquencourt (val de Gally) pc 10.9.1578 pc Gaudicher notaire au châtelet de Paris x 7.2.1556 (alias 27.2.1557 cf BN P.O 2627 n°409) Marie de BAUGY (iad III-452 30.10.1593) fille de René de BAUGY chauffecire de la chancellerie de France et Catherine MORELOT (ou Jeanne MORLOT) (Marie de Baugy x2. Jean POUSSERY conseiller au châtelet) d'où
1. Philippe SANGUYN qui suit V.
2. Jean SANGUIN de ROQUENCOURT conseiller du roi et trésorier général de France en Bourgogne
3. Marie SANGUIN x Guillaume MARTIN maitre des comptes 1595 rue de la Vieille-Tisseranderie 1593. Il est tuteur en 1613 des enfants de Jean du Plessis receveur des toiles de Laon et Michelle Guillemin d'où
a. Magdelaine MARTIN x 6.9.1620 XIX-387 f° ii/c/lvii Anthoine de NANIVAULT écuyer sr de la Durandière dt rue St-Antoine paroisse St-Paul
b. Marguerite MARTIN x 9.8.1620 Urbain de NANIVAULT (inventaire concernant le mariage 5.8.1620 XIX-387 f°ii/c/xxxiii et 2.9.1620 f°ii/c/lii)
4. Jacques SANGUIN ca1603 sieur du Pont et de Végron alias sr de Santeni 1612 d'où une branche établie en Bretagne
5. Nicolas SANGUIN ca1612 sieur de Pierrelaye gentilhomme ordinaire de M. le prince de Condé, commissaire ordinaire des guerres et intendant de l''Amirauté, commissaire ordinaire des guerres 1636 dt rue du Fossoire? psse St-Suplice (signe Y3895 7.11.1630 [R1644] pour une procuration à l'avis de parents des enfants de Jean du Plessis de Marcy receveur des finances à Laon et Elisabeth Aubery). Il cède avec son frère Jacques le 1/3 de la seigneurie de Rocquencourt à leur frère Philippe pc 1.8.1612 pc Garnon (cité dans preuves St-Cyr)
V. Philippe SANGUYN +2.8.1632 seigneur de Vaulussault 1595 (partage pc 2.7.1635 pc Muret et transaction 25.9.1633 pc Muret) conseiller au châtelet de Paris puis conseiller à la cour des aides 1596-1631, dt rue St-Martin 1595, 1603, rue Pavée paroisse St-Andé des Arts 1624 x pc XIX-131 1.4.1595 Rossignol (décrit notes Richet [R6880] et [R7126]) Marie MAILLART fille de Geoffroy MAILLART marchand drapier bourgeois de Paris et Marguerite GUERIN d'où
1. Philippe SANGUIN +1671 chevalier sgr de Rocquencourt, Volluseaux et autres lieux conseiller à la cour des aides 1631-1671, mort conseiller du Roi en ses conseils et sous-doyen en sa cour des aides dt 3 rue du Port et paroisse St-Landry 1632, 1663 1702 x 23.5.1635 pc XXIII-273 Marie FERRAND +7.5.1702 85 ans St Landry fille de Antoine FERRAND lieutenant particulier au chatelet et de Marguerite MOROT, sans enfants
2. Jean qui suit VI
3. Charles SANGUIN écuyer sieur de Vaulusseaux enseigne 1635 puis capitaine dans le régiment de Normandie puis lieutenant de la compagnie du même régiment
4. Claude SANGUIN religieux bénédictin
5. Marie SANGUIN x Jacques LE PREVOST seigneur d'Herbelai maitre des requêtes et commissaire départi dans la généralité de Lyon
6. fille (succession XCI-290 16.11.1651)
VI. Jean SANGUIN +av1672 (tutelle 6.10.1666) écuyer maitre d'hotel ordinaire du roi x Marguerite de COSSÉ d'où
VII. Jean-Philippes SANGUIN +25.11.1712 Paris (75) écuyer seigneur de Rocquencourt, il fut enterré près de sa femme dans le caveaux des Sanguins en l'église St-Etienne du Mont x 19.8.1669 pc François notaire au chatelet de Paris Jeanne-Baptiste BEZART fille de Jean BEZART conseiller secrétaire du roi et Jeanne LE FEVRE d'où
VIII. Jean-Philippes SANGUIN seigneur de Roquencourt et de Vaulusseaux dt à Paris x1. 16.11.1705 pc Le Roi notaire au chatelet de Paris Marie GOUJON fille de François GOUJON procureur au parlement et de Marguerite PASQUIER x2. 15.3.1711 pc Regnault notaire à Paris Madeleine de LA BARRE fille de Jean de LA BARRE intendant des maisons et affaires de M. le duc d'Orléans et Anne LE NOIR d'où
du premier lit
1. Jeanne-Félicité SANGUIN °23.11.1706
du second lit
2. Charles-Esprit-Philippes SANGUIN écuyer °1.5.1714
3. Auguste-Nicolas mort jeune
4. Arsène-Nicolas-Marie SANGUIN mort jeune
5. Madelene-Angélique-Victoire SANGUIN °4.2.1712
6. Marguerite-Antoine-Eugènie °19.5.1713 Paris, St-Etienne-du-Mont reçue à St-Cyr le 3.7.1722
7. Françoise-Mélanie SANGUIN °15.2.1718 reçue à St-Cyr 6.10.1725
8. Charlotte-Geneviève-Thérèse SANGUIN °28.9.1721
.

I. Nicole SANGUIN sieur de Livry ca1545
- Catherine SANGUIN +av1545 x Christophe LE PICART +av1556 seigneur de Savigny avocat en parlement (Catherine Sanguin était sa première femme), leurs enfants mineurs sont sous la tutelle en 1556 de François Le Picart docteur régent en la faculté de théologie , doyen de St-Germain l'Auxerrois. Il est question d'un titre nouvelle pour un demi-arpent sis à Livry-en-Laulnay.

1545 - Christophe LE PICART avocat en parlement sr de Sevigny? confesse que Nicole SANGUIN sr de Livry conseiller au parlement subrogé tuteur des enfants mineurs dudit Christophe LE PICART et de feu damoiselle Catherine SANGUIN fille dudit Nicole sr de Livy, il est resté en possession de tous les biens meubles (20.6.1545 VIII-191)

A relier:
- Anne SANGUIN elle donne pc 8.7.1572 (Y113 f°284) à son second époux des maisons, terres, près, vignes et rente qui peuvent lui appartenir à Jagny près Luzarches et environs, et pc 19.7.1572 Y113 f°284 v° dans le cas où ils n'auraient pas d'enfant une rente de 200 livres tournois x1. Jean THOMAS payeur de la compagnie de l'Amiral de France x2. 9.7.1572 LXXXVII-35 Chartrain François MARETTE avocat en la cour de parlement à Paris [témoins au mariage: Jacques SANGUYN sieur de Livry conseiller du roi et lieutenant général des eaux et forêts de France, André SANGUYN conseiller du roi et général en sa cour des aides, Guillaume BAULDRY conseiller du roi et général en sa court des généraux des monnaies, cousins de la future

I. Claude SANGUIN d'où
1. Ysabel SANGUIN x N. GARNIER +av1595 receveur des tailles de Paris
2. Geneviève SANGUIN +11.10.1613 Montgeron dt rue du Temple paroisse St-Nicolas des Champs elle fait une donation à son fils pc 6.2.1610 f°359v° Y149 x1. Antoine LEGRAIN commissaire au châtelet de Paris x2. Louis de BEZANCON / Louis de BESANCON seigneur de d'Orvilliers et autres lieux, conseiller au parlement d'où 6 enfants dont 1 survivant
a. Jean-Baptiste LEGRAIN +2.7.1642 Montgeron avocat en la cour de parlement 1620, conseiller maitre des requêtes de la reine 1628 dt au port et paroisse St-Landry ou la Cité seul héritier de sa mère, sur un titre nouvel pour le lieu dit de la butte du vieil moulin au terroir de Picpus (XIX-398 25.7.1628). Il est l'auteur d'une décade du regne de louis XIII qui fit du bruit. Il a une notice dans le supplément du Moreri (http://books.google.fr/books?id=Gn7dyQdbwPkC&pg=RA1-PA320&lpg=RA1-PA320) x avril 1595 Paris St-Landry et pc 23.4.1595 [décrit [R7126] Marguerite de RASSAN / RASSENT fille de Gabriel de RASSAN / RACAN écuyer seigneur de Laye conseiller du roi en son grand conseil et Marguerite BOUCHERAT [dans les témoins: Philippe d'ANGUENIEN conseiller du roi trésorier général des réparations et fortifications de Picardie et d'Ile de France beau-frère à cause de sa femme] d'où 3 filles et 4 fils dont deux moururent jeunes, les 2 autres ont continués sa postérité qui subsistent dans N. Le Grain agé d'environ 15 ans et dans M. le marquis du Breuil

- Girard SANGUIN écuyer seigneur de Fontenay-le-Bel près Aulnay en France et en partie de Jagny, en France, demeurant à Jagny : donation à Ambroise de Corbye, femme de Claude SANGUYN, chevalier de l'ordre du Roi, seigneur de Roidemont et des Marchans, sa cousine Germaine, de ses droits en la terre et seigneurie de Jagny et de terres au terroir de Jagny et aux environs. pc 15.9.1574 Y115 f°447


Dans la meme tombe que Jacques SANGUIN sgr de Livry +1600:
1573 – Jacques SANGUIN +St Merry jadis échevin de la ville de Paris, marguillier de Saint-Merry en 1573 x N. BOUCHOT + St Merry

MS3676 p 229 quartiers Jacques Goullard de Invilliers 1612
Sanguin d'argent au sautoir enreslé de sable cantonné de 4 merlettres de memes


Autre famille sur lequel les Sanguin de Livry ont essayé de se raccrocher:

I. Guillaume SANGUIN ca 1414, 1420 d'où
II. Guillaume SANGUIN +14.2.1441 (ou 1442) Saints-Innocents écuyer vicomte de Neufchastel, seigneur de Maffliers, de Saure, d'Aires (Ardennes canton Asfeld), de la Malmaison (Aisne, Festieux ou bien canton de Neufchatel), de Bomont en Terrache (Beaumont en Thiérache, 59 ou Ardennes), éschancon du Roy Charles VI, conseiller et maitre d'hôtel de monseigneur le duc de Bourgogne, Prévôt des marchands de Paris en 1420. « il ne laissa point d'enfans légitimes, seulement deux enfans naturels, sçavoir un fils Jean et une fille « qu'il eut d'une sienne amye ». d'où
III. Jean SANGUIN °v1392 +13.11.1468 Paris, St-Innocents, chapelle de St-Michel, dit le bastard de Sanguin, écuyer sgr de Bretancourt, seigneur de Villemesson, Maffliers, Bethemont, Malmaison, d'Ormesson etc. légitimé en 1401, anobli par le roi en mai 1414 à l'occasion de son futur mariage, maitre des comptes le 12 septembre 1418. Il eut de grands procès après la mort de son père pour sa succession dont l'usufruit fut adjugé par arrêt du 15.9.1451. Et la propriété à ses enfants en vertu des donations qui leur en avaient été faites par leur ayeul x pc 15.9.1425 Yvonne de SEURE/ Yvonne de SERVRES +22.3.1480 Paris, St-Innocents, fille de feu Jean de SEUVE dame du Gavre-d'Arras éc sgr de Gavre, sgr d'Angervilliers et de Marguerite de l'ISLE-ADAM d'où
1. Antoine qui suit IV
2. Claude qui suivra Ivbi
3. Julienne SANGUIN alias Jossine SANGUIN +18.5.1502 St Jean en Greve x Guillaume AGUENIN dit LE DUC, +av1500 sgr de Villevode et conseiller de la cour de Parlement, veuf de Girarde de LONGEUIL (armes: d'argent à la croix engrelée de sable, accompagnée de quatre merlettes du meme)
IV. Antoine SANGUIN +15.10.1500 (tution au châtelet Ms Clairambault 765, page 406) écuyer seigneur de Meudon, Marueil et Argenvilliers, maitre des eaux et forêts de France, Champagne et Brie, il fait son testament pc 21.9.1500 XIX-15 il institue ses exécuteurs testamentaires Marie Simon, sa femme, nobles Élie Delivres et Michel Binet, conseillers au Parlement. Il eut en partage les terres de Meudon, de la Honville , de Lunesy, & plusieurs héritages assis à Claye, Chelles & autres lieux, suivant les dispositions de son ayeul, fut maître des Eaux et Forêts de France, de Champagne & de Brie,dont il fut désapointé en 1474. & s'opposa le 27. avril, à ce qu'aucun n'y fût reçu sans l'entendre. II fit hommage des terres du Plessis - Moreuil & de Chambourcy près Poissy le 50. octobre 1498 x Marie SIMON fille de Jean SIMON seigneur de Marquemont et de Jeanne de CHAMBON d'où
1. Jean qui suit V.
2. Jeanne SANGUIN, dame de Elezancourt / Blézancourt (Accord de partage de la succession de Jean SANGUIN et Marie SIMON, son épouse, entre Antoine SANGUIN de MEUDON, cardinal, évêque d'Orléans, et Jeanne SANGUIN, dame de Elezancourt / Blézancourt, sa sœur, sans date [1er janvier 1540-20 avril 1540].  XIX-153 (SANGUIN de MEUDON))
3. Anne SANGUIN x Guillaume de PISSELEU d'où
a. Anne de PISSELEU maitresse de François I, duchesse d'Estampes x Jean de BRETAGNE, chevalier de l'ordre , duc d'Etampes, comptes de Penthièvre
4. Antoine SANGUIN sgr de Meudon, cardinal +22.12.1559 prieuré de Sainte-Catherine du Val des Ecoliers à Paris, cardinal, évêque d'Orléans, cardinal archevêque de Toulouse en 1553-1559. cardinal de Meudon évêque d'Orléans, fait une donation à Anne de PISSELEU femme de Jean de BRETAGNE, chevalier de l'ordre , duc d'Etampes, comptes de Penthièvre, sa nièce des terres et seigneuries d'Angervilliers et de Bures, lui revenant par le déces de son frère (pc 2.6.1540 insinuation)
V. Jean SANGUIN +av1540 écuyer seigneur de Meudon et d'Angervilliers. avocat en parlement 1500. Il fait une procuration avec sa mère à Macé Bocallart, Guillaume Olivier, procureurs au Parlement, René Amirault et Antoine de Rasilly pour les représenter en justice et, en particulier, pour reprendre tous les procès laissés pendants par le décès de leur mari et père.  11.12.1500 XIX-16 et une autre procuration à Pierre Héry et Philippot Guiboust pour les représenter en justice et, plus particulièrement, pour s'opposer au dénombrement baillé à la Chambre des comptes par Louis de L'Hospital, sans date XIX-16. [4 octobre 1500-10 avril 1501]. 

IVbis. Nicaise SANGUIN +v1533 (iad 12.7.1533 III-44) écuyer seigneur de Rademont, de Liverdis, °v1434 émancipé le 10.10.1454 à 10 ans dt rue des Singes à son décès x octobre 1490 Marguerite du FRESNOY +av1514 fille de Jean de FRESNOY conseiller au parlement et de Catherine LE BOULANGER d'où
1. Claude qui suit V.
2. Catherine SANGUIN x Jean LE FORESTIER seigneur d'Avron roi d'armes du titre de Bourgogne
V. Claude SANGUIN écuyer sgr de Rademont ca 1542 +av1550. Il acquit le 16.5.1535 le fief du Moulin-Choiseau en la paroisse de Fleury en Bierre x Etiennette de MARTINE. Ils firent donation avce Denis SANGUIN éc sgr de Liverdy, Louis de MARTIN avocat en parlement et Jean de MARTINE procureur du Roi aux Requêtes de l'hôtel et chancellerie de France à Anne de PISSELEU duchesse de d'Etampes de leurs droits sur les terres de Meudon pc 30.8 et 13.9.1542 (insinuation) d'où
1. Marie SANGUIN x Jean de la LANDE éc sgr de Montpoullin
2. Claude qui suit V.
V. Claude SANGUIN sgr de Rademont mineur, avec comme tuteur et curateur Jean de MARTINE procureur du roi au châtelet (insinuation 14.7.1550 Y95 f°369 qui reprend une donation du père de Jean SANGUIN le batard)

A la tution des enfants Antoine SANGUIN +15.10.1500 (tution au châtelet Ms Clairambault 765, page 406) et Marie SIMON: Jean LE CLERC avocat en parlement cousin germain à cause de sa femme, Guillaume SANGUIN cousin germain, Helye de LIVROIS? conseiller au parlement cousin à cause de sa femme, Philippe SIMON conseiller au parlement et Jean BOURCHET? le jeune cousin à cause de sa femme



1500 – Antoine SANGUIN chanoine de Notre Dame
1519 – Guillaume SANGUIN +5.4.1519 en sa maison d'Argenteuil (épitaphe St Nicolas des Champs éc sgr du Choux lez Pontoise conseiller du Roy et trésorier général de ses écuries x Elisabeth BRION (épitaphe en latin à lire) (armes: d'azur à la bande d'or, accompagné en chef de trois glands du même et deux pieds de gryphon en pointe)
1572 – Claude SANGUYN +av1572 marchand libraire à Paris x Denise GAMELIN d'où Nicolle SANGUYN x pc XCI-63 10.5.1572 [R7125] Pierre VALLET maitre joueur d'épées à Paris
1629 – Nicolas SANGUIN évêque de Senlis
1729 – François SANGUIN de LIVRY abbé des abbaye de Livry, .. testament le 25.2.1729 insinué DC6 220 f°123 v° [B8922]

DU PRÉ de COSSIGNY et de PACY (Paris)
et de St-Maur

source: MS AD75 6AZ900 t 31 – Pierre Martin, edition critique des « Larmes Funèbre » de Christophe du Pré, 2004
voir: BN ms fr 32144 Généalogies de messieurs les maistres des requestes et intendant président et conseilles au parlement, chambre des comptes, cour des aydes et plusieurs autres tome II

Le 6AZ900 donne : : I. Jean DUPRÉ sieur de Jumeauville marchand épicier et bourgeois de Paris, valet de chambre de Jean de France, duc de Berry, x Marie de LANDES fille de Bertrand de LANDES sieur de Magnanville près de Mantes général des monnaies et valet de chambre du roi et Philippote CULDOÉ (elle même fille de Michel CULDOÉ général des monnaies et prévôt des marchands de Paris

I. Jean DUPRÉ valet de chambre du duc de Berry
II. Nicaise DU PRÉ ca1462 valet de chambre du duc d'Orléans
III. Guillaume DU PRÉ sieur de Cossigny en Brie x Perrette ROBERT d'où
1. François qui suit III.
2. Pierre DU PRÉ seigneur de Passy et de Lieursaut +av1501
3. Antoine DU PRÉ seigneur de Tramblemont, lieutenant de la compagnie du Gui de Laval, mort à la bataille de Cerizolles des suite d'une blessure. Il teste en faveur d'une neveu qui porte son prénom
4. Jean du PRÉ seigneur de la Motte de Cossigny +1546 pour laquelle il rend foi et hommage au roi le 24.2.1500 alias seigneur de Cossigny en brie et de La Mothe de Cerisy en France +20.3.1546 notaire et secrétaire du roy et l'un des quatre notaire et secrétaires de la cour de parlement, enterré avec sa femme à St-Jacques de la Boucherie x Madeleine MIETTE (6AZ 900 le substitu à Nicolas comme père de Nicolas)
5. Nicolas DU PRÉ seigneur de Bardilly, de Cherelles secrétaire du roi, receveur des amendes du parlement de Paris, puis maitre des comptes 22.9.1513 x Denise FOURNIER, héritière du fief de Créteil en Brie
6. Jeanne DU PRÉ x Guillaume PAILLART avocat en parlement
III. François DU PRÉ sieur de Cossigny en Brie maitre des requêtes au parlement de Paris, conseiller au grand conseil et maitre des requêtes de son otel x Cécile PRUDHOMME / PREUDHOMME dame de Lunedin en Brie alias dame de Liverdy et du fief de Reilly, grand et petit Gagny, psse de Presles. Elle fait une donation de rentes sur des maisons à Gagny (près de Presles et Tournan) à son fils Jean 10.6.1548 Y93 f°384. elle fait un bail à loyer pour une maison rue des Arcis, le Pot d'Etain ET/CX/39 1551 et un titre nouvel sur une rente d'une maison à Fontenay (77) XXI-2 9.4.1551 d'où 3 filles et un fils
1. Jean qui suit IV.
2. Cécile DU PRÉ x François de FONTENAY grand maitre des eaux et forêts
3. Catherine DURÉ x 1560 (cf Dossiers Bleus, v°401 liasse 14194 f°3
IV. Jean DU PRÉ sieur de Cossigny +15.10.1670 écolier étudiant en l'université de Paris 1548, correcteur à la chambre des comptes 1563 puis maitre des comptes x 25.5.1563 (Dossiers bleus v°401 liasse 14194 pièce 10) Catherine ALLEGRIN fille d'Eustache ALLEGRIN sieur d'Herbelay correcteur des comptes et Françoise LARCHER (Catherine ALLEGRAIN x2. Jean LE GRANT sieur de Saint-Germain grand maître en la chambre des compte mort dont iad 4.2.1615 LXXII-1) d'où
1. Eustache qui suit V.
2. Jean DU PRÉ sieur de ... d'où
a. Christophe du PRÉ
V. Eustache du PRÉ sieur de Cossigny ca1617 +av1639 auditeur des comptes 1588, correcteur des comptes 1594 x Marie POUSSEPIN fille de Jean POUSSEPIN et Marie GELIN d'où
1. Jean DUPRÉ sieur de Cossigny mineur 1639
2. Catherine DUPRÉ x pc 18.9.1617 Antoine BOYER sieur de Sainte-Geneviève-des-Bois secrétaire du roy

IIIbis. Nicolas DU PRÉ seigneur de Bardilly, de Cherelles secrétaire du roi, receveur des amendes du parlement de Paris, puis maitre des comptes 22.9.1513, héritier des fiefs de Lieursault, La Mothe de Cossigny x Denise FOURNIER héritière du fief de Créteil en Brie d'où
1. Nicolas qui suit IV.
2. Antoine DU PRÉ secrétaie du chancelier René de Birague. Il fait une transacttion avec son frère Nicolas pour avoir la seigneurie de Lieusault d'où
a. Jacques DU PRÉ auteur de la branche des Dupré de Saint-Maur
A vérifier : ou enfants de Jean x Miette [2. Marie du PRÉ x Eustache LE PICART sieur de Montguichet +av1557 secrétaire du roi et greffier du conseil
3. Perrette du PRÉ +1556 x Antoine du LYON maitre des comptes]
IV. Nicolas du PRÉ sieur de Pacy et de Cossigny +av1557 (alias Nicole DUPRE seigneur de Pacy et de Créteil) receveur des amendes du parlement de Paris 1527, maitre des requetes ordinaire de l'hotel du roi 11.6.1544 dont il démissionne en 1565, maitre des comptes puis maitre des requêtes ordinaire de l'hôtel le 16.2.1542. Il fait un bail à rente pour des terres à Créteil XLIX-95 9.10.1551 x 1542 Catherine BINET fille de Jean BINET seigneur de Valmer et de la châtellenie d'Andigny maitre d'hôtel de Henry roi de Navarre, et Jeanne de LA LANDE dame d'honneur de Jeanne d'Albret, et soeur de Anne BINET femme de Victor BARGUIN sieur de Montiffiay et Marguerite BINET femme d'Antoine de PAULO président au parlement de Toulouse d'où 7 enfants
1. Henry du PRÉ seigneur de Passy x Jeanne de FAUCON fille d'Alexandre de FAUCON sieur de Ris et de Françoise d'ALBIAC. Il y a des titres concernant des maisons rue Geoffroy Langevin AN S//4766/B
2. Nicolas DU PRÉ mineur 1557
3. André DU PRÉ mineur 1557
4. Christophe du PRÉ sieur de Passy en Brie mineur 1557 poête, auteur de « Les Larmes funèbres » suite à la mort de sa femme (cf édition critique par Pierre Martin 2004 x Antoinette de FAUCON +juillet 1577
5. Anne DU PRÉ mineur 1557 x Jean de MARLE seigneur de Fourciller
6. Ysabeau du PRÉ mineur 1557 x Palamede de VALTON seigneur de Villiers-le Maillets
7. Catherine du PRÉ mineur 1557 x 28.8.1567 Pierre BINET

Pacy était un écart de la paroisse de Cossigny, dans le doyenné vieux-Corbeil.

Il y a une généalogie du Pré dans la Chesnaye des Bois

A relié :
1486 - Accord pour fin de procès passé entre Guillaume Dupré, procureur au Châtelet, seigneur de Cossigny en Brie, et Jean Fromont, laboureur en ce lieu, au sujet du paiement par ce dernier du bail de l'hôtel de Cossigny que lui avait fait Guillaume Dupré (XIX-1 8.9.1486)
1521- CXXII-9 13.4.1521 Contre-lettre (13-4), bail à ferme (7-9), bail (13-9), autre (9-10), autre (19-12), vente (11-2-1522), don (2-4-1522) concernant Jean DUPRE, notaire et secrétaire du roi, seigneur de Cossigny-en-Brie, l'un des quatre notaires du Parlement de Paris.
1535 – Jean du PRÉ seigneur de Cossigny, loue une maison sur la riviève de Seine, devant le noyer à Jean Hébert marchand charpentier (iad de sa femme XIX-266 4.10.1535)
1546 – VIII-73 23.5.1546 Mariage concernant François DU PRE, seigneur de Cossigny, conseiller au grand conseil.
1605 - Henri Dupré, écuyer, sieur de Passy, demeurant à Presles en Brie, actuellement logé à Paris rue des Nonnains d'Yerres : donation à Nicole Villequin, veuve de Nicolas du Val, bourgeois de Paris et à François du Val, fils de ladite Nicole Villequin d'une rente de 50 livres tournois. Au bas de l'acte se trouve la ratification et l'acceptation de ladite donation par Nicole Villequin. Y144 f°312 4 et 15.11.1605


GUIMARHO (Morbihan)

source: inv somm Morbilhan – base noblessebretagne

I. Guillaume GUIMARHO sieur de Kersallo, Kerousseau et Pendreff x Catherine de CHEFDUBOIS d'où
1. Georges qui suit II
2.Louise GUIMARHO °12.10.1605 Cléguer (56) dame de Kersallo x 2.9.1638 Quéven (56), chapelle de Kerousseau Jean du COUÉDIC écuyer, de la paroisse de Scaer (29)
3. René GUIMARHO °16.1.1607 Cléguer (56)
4. Marguerite GUIMARHO °17.2.1608 Quéven (56) (p: Louis du POU sieur dudit lieu, de Kerguzangor, des Salles, etc, m: Marguerite GUIMARHO dame de Saint-Allouarn et de Keruhué dame de Kerousseau x 19.2.1640 Quéven (56) (chapelle de Kerousseau) Jean de SAINT-PEZRAN sieur de Rosangat, alias sgr de Kerbilzic, Rosangat, Kerhuel, Saintual, Kermiault, Guerperno, Locmaria, etc d'où
a. Perronnelle de SAINT-PEZRAN °3.8.1642 Lavénégen (56) (p: Philippe-Emmanuel de KERLECH écuyer, sieur de Kerguyomar, m: Perronnelle DESPINAY dame de Kersallo)
b. Vincent-Hyacinthe de SAINT-PEZRAN °16.2.1649 Lavénégen (56) « file ainé » (p: Vincent de KERPAEN chef du nom d'arme sgr de Kergustan, du Plessix, de Croistoul, etc, m: Marie de SAINT-PEZRAN dame de Kergoff
5. Hélène GUIMARHO x 2.9.1638 Quéven (56) Nicolas du PLESSIS écuyer sieur dudit lieu, de la paroisse de Nizon (29)
II. Georges GUIMARHO seigneur de Kersallo, en Cléguer x 1642 Pérronnelle d'ESPINAY dame de Cléhunault (en St-Germain-des-Près) d'où
1. Bertrand GUIMARHO °2.4.1642 Quéven (56), seigneur de Kersallo, m.n. 10.4.1669 (p: Bertrand GUIMARHO seigneur de Keriargon, m: Jeanne du FAU dame de Saint-Pierre)
2. Gabriel GUIMARHO seigneur de Lorière, m.n. 10.4.1669

- Bertrand GUIMARHO recteur de Grand-Champ parrain le 5.3.1624 d'une fille de Guillaume de TALHOUET sgr de la Villeneuve de Françoise LE BOUDIER dame de Ville-Durand à Locoal-Mendon
- Jeanne GUYMARHO fille de Guillaume GUYMARHO écuyer sieur de Keriargon alloué et lieutenant général au siège présidial de Vannes marraine d'une fille de Guillaume de TALHOUET et Françoise BOUDIER le 27.2.1619 à Vannes
- Bertrand GUIMARHO sieur de Keriargon parrain le 18.10.1637 d'un fils de Georges GUÉHENNEUC sgr du Boisheuc et Marie de TALHOUET
- Anne GUIMARHO x Jacques de BAUD sgr de Quistinic d'où Paul-François de BAUD °19.1.1681 Quistinic (56)
- Françoise GUIMARHO x Jean de LENTIVY sieur de Kerrez d'où Antoine de LENTIVY °5.1.1695 Kervignac (56)
- vente par Jeanne du FOSSÉ veuve de Guillaume GUIMARHO sieur de Keriargon en 1624 (source: inv somm AD56 série G, 1901)